Deux vœux 2024 pour l’École, adressés directement au président !

SOS Éducation > Actualités > Actualités articles de presse > Deux vœux 2024 pour l’École, adressés directement au président !
Posté par : SOS Éducation - M 13 janvier 2024 43 commentaires

Chère amie, Cher ami,

En 2024, l’Éducation doit être la priorité absolue !

C’est le message que j’ai souhaité transmettre au président de la République, au nom de SOS Éducation et en votre nom.

N’ayant pas le numéro de téléphone direct du président, j’ai fait part de nos vœux dans l’émission Les Vraies Voix sur Sud Radio, le 5 janvier dernier.

Je crois avoir prononcé un texte assez officiel, et presque solennel, pour annoncer ce que nous voulons pour l’École en 2024

J’ai formulé deux vœux qui, espérons-le, trouveront écho auprès du président !

  1. Sortir toutes les associations idéologiques de l’École, où elles n’ont rien à faire ;
  2. Passer 100 % du temps scolaire à instruire les enfants et à leur faire aimer notre langue, les sciences, l’histoire et la géographie de notre pays, l’art et la culture.

Je vous invite à retrouver ces vœux en vidéo ci-dessous, puis à me dire ce que vous en avez pensé, en laissant un commentaire au bas de cet article !

J’avais un temps limité pour intervenir, et je suis allée à l’essentiel, en moins de 2 minutes…

… Mais je pense avoir dit tout ce qu’il était important de dire !

Vous pouvez aussi voir la vidéo directement sur Youtube en cliquant sur ce lien.

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

Laisser un commentaire

43 commentaires

  • Courteau Luce

    Rien à ajouter sur l’éducation, hélas vœux pieux au regard de cet institution trop politisée par les syndicats « entre autre » , par contre je suggère une reprise en main des enseignants, à savoir : une école spécifique GRATUITE, d’au moins 2 ans pour une formation complète, au moins payée au SMIC, après le BAC ex EN , par exemple….et ensuite un salaire attrayant pour attirer des candidats…en supprimant des administratifs qui ne servent STRICTEMENT à rien. Dernier point créer une classe spécifique pour suppléer aux carences des Parents sur l’éducation de base, avec des Formateurs éducatifs spécifiques pour ne pas tout mélanger sous forme de jeux. BON COURAGE.

  • CARLOTTI

    Je suis en total accord avec Sophie AUDIGE
    Je suis un papi de 80 ans ancien cadre supérieur d’une grande entreprise mon épouse a été enseignante dans le primaire durant 35 ans … elle a aujourd’hui 77 ans…. Elle a enseigné à une époque où les fondamentaux de l’enseignement étaient ceux dont vous faites souvent état.
    Nous avons eu 3 enfants auxquels nous avons transmis les valeurs dont vous parlez… ainsi nos 3 enfants ont transmis naturellement les mêmes valeurs à nos 8 petits enfants qui ont entre 14 et 30 ans…
    Et là je veux insister aussi sur LA FAMILLE ET SON IMPORTANCE.
    Voilà je vous félicite pour votre travail et la clarté, la cohérence de vos positions…
    Nous les partageons… et autant que faire se peut nous efforçons de les faire partager.
    Nous sommes donateurs de SOS…
    Je trouve SCANDALEUX QUE VOTRE ASSOCIATION NE SOIT PLUS RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE… en ce qui nous concerne nous serons toujours prêts à vous aider (même sans avantage fiscal)
    Continuez ainsi… ne changez rien…
    La FRANCE a besoin d’associations comme la vôtre.
    Cordialement
    Gérard CARLOTTI

    • Fontaine

      Je viens de lire le livre de M.Onfray:”
      Le fétiche et la marchandise “.C’est la démonstration ,point par point, de la nocivité de la nouvelle Éducation Nationale. Sa notoriété peut, peut-être, vous aider à récupérer le droit d’émettre des reçus fiscaux, pour les dons à SOS Éducation.

  • Stouff Marie Odile

    Chère Sophie,

    Je vous félicite pour les vœux adressés au président Macron. Puisse-t-il vous écouter, et que notre nouvelle ministre de l’éducation se montre efficace pour que les choses changent à l’EN, ce dont je doute. A 73 ans, mon principal souci, est : que vont devenir nos petits enfants dans cette France qui ne sera plus la France ?

  • XECH André

    Bravo ! Tout est dit. Mais que fera la nouvelle ministre de l’Education qu’on devrait appeler ministre de l’instruction publique (comme il y a de très nombreuses années) ? Tout est la question…

  • Lafourcade Monique

    Je suis tout à fait d’accord avec Sophie Auduge

  • Dr Tollenaere

    Bravo, tout à fait d’accord avec vos vœux. Continuez le combat. Notre nouvelle ministre de l’éducation a touché du doigt les problèmes de l’éducation nationale. Elle en a tiré les conclusions. Il va falloir batailler dur avec les syndicats pour faire admettre qu’elle est parfaitement consciente du problème puisqu’elle l’a vécue et qu’il va falloir prouver par les faits qu’elle va privilégier l’école publique. Bon courage.

  • Michèle Kokanosky

    Bravo pour votre message au Président de la République. Votre message en résumé : l’école sert à instruire et à donner des bases solides qui seront utiles aux futurs adultes qu’ils deviendront : savoir lire en comprenant ce qu’ils lisent, savoir faire des additions, soustractions et divisions simples de tête ! Bien connaître notre pays ( géographie et Histoire) d’accord, mais aussi connaître les grandes lignes (géographie et Histoire) des pays d’Europe, car nous vivons comme autrefois à l’heure européenne et aussi connaître les très très grandes lignes des pays de notre planète. Bref, des connaissances simples, solides et bien structurées, sans propagande !
    Continuez courageusement le combat pour une école saine et solide !
    Michèle Kokanosky

  • PASTOR EMILIEN

    Rien à ajouter : tout est dit !!!

  • Turc

    Bravo !
    Je n’aurais pas su aussi bien le dire…

  • Bonnetain

    Je suis entièrement d’accord avec vous. La perte de culture, la méconnaissance de notre langue, de notre histoire (sauf bien sûr l’enseignement complaisant de ses aspects considérés aujourd’hui comme négatifs par notre époque actuelle) de notre géographie, de nos philosophes, de nos grands écrivains, de nos poètes, de nos scientifiqued, est effarante et désastreuse. Nos enseignants d’aujourd’hui sont ils encore capables de transmettre ces savoirs ? Nous sommes obligés de nous poser la question, malheureusement. Mais, le poisson pourrissant par la tête, il faut changer la tête, conseil formée “d’élites ” et de ” pédagogues ” pétris d’idéologie…

  • Chéruel

    Bravo Madame Audugé, il n’y a rien à ajouter. Que le Ministre vous entende !

  • GLOTIN Jean-Baptiste

    Toujours aussi performante !
    Nous vous soutenons et parlons de vous autour de nous…

  • SOLIGNAC

    Pour parler un langage de bon Français, sorti de l’école… ” C’est bien torché !”

    Merci de parler HAUT et CLAIR ! face à la cata de l’ Ecole en France.
    Mais je doute que cela soit reçu cinq sur cinq, surtout après la valse du Ministre de l’ Education, pourtant bien parti pour une fois.

  • Fontaine

    Je viens de lire le livre de M.Onfray:”
    Le fétiche et la marchandise “.C’est la démonstration ,point par point, de la nocivité de la nouvelle Éducation Nationale. Sa notoriété peut, peut-être, vous aider à récupérer le droit d’émettre des reçus fiscaux, pour les dons à SOS Éducation.

  • Vincent PETIT

    Bravo Sophie
    Bien pensé, bien vu, bien dit
    Il reste l’espoir que notre “président” et son ministre vous entendent : c’est possible !
    Et qu’ils agissent en conséquence :ce n’est pas complètement exclus
    Merci de vous battre pour cette cause
    Bonne année à vous et à votre (petite) équipe

    • Gargouille

      Peine perdue d’avance,
      Notre Méprisant de la République, imprégné d’élitisme n’en fait qu’à sa tête. Comprenez bien qu’il souffre de gouverner un pays de fainéants, d’ignares, de cancres; c’est ce qu’il exprime à l’étranger!
      Ouvrez vos yeux et oreilles, réfléchissez bien et votez intelligemment la prochaine fois.
      Aucun espoir avec Macron, rien ne changera.

  • BAIN

    Bonjour madame,
    Je partage vos conclusions et votre rejet des associations idéologiques à l’Ecole.
    Revenir à un ministère de instruction Publique enseignant les bases du savoir, le respect de la hiérarchie, l’amour du pays, la culture française et la morale de la loi naturelle, c’est un défi titanesque auquel adhérerait la majorité de nos compatriotes s’il n’était pas soumis à la propagande médiatique et/ou gouvernemental qui sème le doute dans les esprits et les cœurs.
    Bonne année pour SOS EDUCATION

  • Michel

    Dans l’éducation française, nous ne devons pas oublier l’organisation de la société française pour que nos enfants comprennent mieux les méandres de son administration.
    En étant familiarisé avec cette organisation, ils trouveront mieux leur chemin lorsqu’ils seront actifs.
    Bon courage

  • Marthelot Vincent

    Autonomie de gestion et de recrutement des établissements publics. Responsabilité du Directeur devant un conseil d’administration. Totalité du personnel contractuel. Uniforme pour tous les collèges et lycées, individualisant chaque établissement.
    Réduction des vacances scolaires à la norme européenne ( -5 semaines) réduction des cours l’après midi, remplacés par activités culturelles et sportives et présence du personnel enseignant à la disposition des enfants (voir pays d’Europe du nord bien classés au PISA, comme les Pays-Bas)

  • Balayn

    Un grand bravo pour votre intervention en espérant que le président l’entendra et agira en conséquence.

  • Guy Rochefort

    Comment enseigner l’histoire et la géographie sans parler de religions ni de régimes politiques? Comment parler de l’histoire de France, de l’Europe, du monde, sans parler du christianisme et de ses développements ( les guerres de religions, le partage des pays : pays orthodoxes versus catholiques, puis les pays catholiques versus protestants : Europe du Sud et de l’Est versus l’Europe de l’Ouest et du Nord ); sans parler de Mahomet et des invasions musulmanes, jusqu’à la bataille de Poitiers qui a sauvé la France, de la libération complète de la Péninsule ibérique, qui a requis 700 ans, de la bataille qui a sauvé Vienne ( Autriche ), du départ partiel des musulmans hors des Balkans ( le contexte de la récente guerre civile de Yougoslavie ).
    Enseigner l’histoire et la géographie du vingtième siècle sans mentionner Hitler et le nazisme; Lénine et Staline, et le communisme!
    Je vous concède que l’histoire comporte plusieurs faits désagréables mais la vérité historique n’est pas un conte de fées.
    bles

  • Myriam Rembaut

    Tout est dit… Clairement et sans langue de bois. Mais j’ai bien peur que notre Président ne perçoive pas la pertinence de vos vœux. Quels changements peut-on espérer, en effet, de la part d’un homme capable de choisir comme Premier ministre un bras cassé doublé d’un inculte. De nommer à la Culture une personne toujours mise en examen. Et de concevoir un « ministère élargi », qui doit gérer à la fois le mammouth de l’Éducation nationale et l’organisation des Jeux olympiques… Julien Green disait « Il y a une étrange satisfaction à toucher le fond du désespoir ». Une phrase à méditer…

  • Sarrade

    Tout est dit ! Merci, merci, merci ! Oui, parlons d’instruction et non pas d’éducation à l’école ! Et si nous parlions aussi de France Républicaine….et moins de République Française ? Redorons le blason de notre si belle France qui a donnée la république !

  • NAUDEAU

    Chère Madame,
    Vos voeux au Président de la République regroupe en synthèse les voeux de nombreux parents, à commencer par les miens. Merci infiniment! Avec toute l’énergie que vous déployez vous et SOS Education, espérons que vous serez entendu.
    Bien à vous

  • Chrisfaltrenteneuf

    Remarquable. Ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse, des sports et des Jeux olympiques et paralympiques…cela fait beaucoup de travail. Il n’en ressortira que du superflu malheureusement. Ce ministère vous revenait si le PR écoutait le peuple. Je souhaite que vos voeux remontent jusqu’à l’Elysée.
    Mervi Sophie pour votre engagement.

  • DELAPORTE

    Merci Madame, ces voeux sont pétris de bon sens. MAIS…. peuvent-ils être entendus ? Si les “Elites” qui nous mènent actuellement au déclin se détournent des apprentissages fondamentaux indispensables à l'”éclairement” de nos jeunes c’est probablement que le cap, inavouable, est bien de produire des moutons qui bêlent en rabâchant la Doxa de l’air du temps. Autres fautifs: les syndicats de l’EN qui par Idéologies et luttes internes ont accompagné activement la purge des connaissances. Les Enseignants se plaignent de leur effacement??? Beaucoup d’entre eux ont de gré ou de force participé au désastre en cours. Merci de votre Action salutaire. Bon courage.

  • MAITREJEAN

    Chère Sophie,
    Oui, votre demande au Président de la République est justifiée. L’école doit etre dépourvue de toutes les associations iséologiques et doit uniquement servir à instruire les enfants. Toutefois et malheuresement le Président de la République obéit à des ordres extra nationaux et nos demandes d’avoir un école saine ne seront jamais appliquées par la nouvelle ministre de l’Education Nationale. Il faut détruire la France en formant volontairement des incultes.
    Cordialement.
    Guy Maitrejean.

    • Jean Claude Armaing

      Bien vu , Macron, dans sa toute puissance d’affairiste -accumulant des sommes occultées – n’est qu’une marionnette … tout comme d’autres dirigeants Européens !

  • GUINARD Pol

    Je souscris totalement et depuis longtemps aux propos de madame Audugé. Je suis scandalisé de la manière dont est traitée SOS Education par une administration partisane et idéologique. Elle est infiltrée par la gauche qui s’arroge la bien-pensance et le soi-disant progrès mais qui détruit toujours tout ce qu’elle touche.
    Mais tout cela est voulu et va dans le sens de l’appauvrissement de la culture, de l’infantilisation du peuple qui ne doit surtout pas réfléchir ni exercer le moindre esprit critique. Or, tout commence à l’école et c’est elle par quoi il faut commencer et assainir. Non seulement apprendre à connaître et aimer son pays mais encore comme le dit bien Sophie Audugé bannir des établissements tous ces propagateurs du wokisme, de la théorie du genre, des dites minorités LBGTYXZ+ etc. qui n’ont rien à faire dans les établissements d’instruction publique.
    Je continue plus que jamais de soutenir l’association, vous souhaite bon courage et une très bonne année.
    Il y a du travail ! Et avec une ministre à mi-temps c’est pas gagné.

  • FERRAZZA

    N’oublions pas les “lois” sur la laïcité qui vont supprimer ds pages entières d’histoire de nos manuels en dépit de ‘”HISTOIRE” : on veut déjà supprimer “BERNADETTE SOUBIROU ” , la prochaine étape supprimera les CROISADES, puis le COURONNEMENT de CHARLEMAGNE, puis de NAPOLEON Ier, et autres évènements historiques ET religieux sous prétexte qu’ils SONT RELIGIEUX… N’oublions pas les leçons sur l’art roman, l’art gothique,,… qui font partie de notre patrimoine… OU VA LE GOUVERNEMENT ????

  • de Fonscolombe

    Parfait !

  • Bainaud

    Tout à fait d’accord …toutes les associations idéologiques sont dangereuses pour nos enfants et n’ont pas leur place à l’école. Mon fils va d’ailleurs boycotter les cours d’éducation sexuelle pro wok et LGBtiste dans son lycée…

  • BERTRAND Helene

    très bien exprimé : exactement ce que je pense, comme beaucoup d’autres, d’ailleurs.

  • Belgrand

    Bravo Sophie ! L’essentiel est dit, et dans le temps imparti : quel exercice difficile ! Mais vous y avez excellé . Malheureusement je doute que ce gouvernement-ci vous entende ; par contre vont vous entendre les parents, associations de parents d’élèves, et enseignants et c’est là peut-être que les choses pourront enfin bouger . Mais ne nous leurrons pas, il reste un long et difficile combat à mener. Je renouvelle ici tous mes vœux en ce sens à vous et votre équipe pour 2024 . Courage ! Amitiés. Sylvie .

  • COULAUD Mixel

    Bonjour Sophie AUDUGÉ,
    Tout d’abord, je vous souhaite une excellente année 2024, ainsi qu’à vos collègues de SOS Éducation, de la part des sociétaires des APÉPÉE du GEAPAS.
    Merci de porter la parole des parents et des associations qui essaient de relayer votre travail.
    Les mots que vous choisissez, pour ces voeux (de moins de 2 minutes) adressés au président de la République, font tiquer mr de Rugy, mais il ne tique pas lorsque vous affirmez que les jeunes ne maitrisent pas la lecture et l’écriture et qu’ils ne savent pas compter ! Ça, c’est “acté”, validé, et ce sont les lieux communs. Par contre, ce monsieur, qui devaient quitter la politique il y a quelques années, a souri par contestation, à votre annonce concernant l’histoire-géographie ; pour lui, je pense que c’est un argument bidon ! Il a même tourné la tête lorsque vous avez parlé du changement de sexe et autres mensonges et horreurs, portés à nos enfants, par des associations idéologisées, à l’intérieur du sanctuaire de l’école de la République. Ceci montre l’état de décrépitude de certains individus, parfois au passé trouble, qui entourent la tête de l’état.
    Votre combat est un bon combat, nécessaire, obligatoire, vital pour nos enfants et l’avenir même de notre pays. Je pense que nous sommes de plus en plus nombreux à vous suivre. Les parents semblent s’éveiller lentement, très lentement et les syndicats de l’EN, sont de plus en plus vaillants à défendre le mal.
    Bravo madame et merci pour vos actions.
    http://www.geapas.eus

  • Godon

    Bonsoir Madame, Je suis très largement d’accord avec votre première demande de sortir les associations idéologiques de l’école. Vous avez raison de dire qu’elles n’ont rien à y faire. Et je me permettrais d’ajouter que leurs interventions se font à l’insu des parents — ce qui est plus grave. L’idéologie a commencé dans les livres de classe des années 80.
    Par ailleurs, j’admire votre ténacité courageuse.

  • CHANTREAU

    Bonjour
    Votre intervention fait preuve de bon sens comme d’habitude…On tombe de plus en plus bas au niveau Pisa
    Les élèves n’ont pas les acquisitions fondamentales en lecture écriture et calcul ils n’ont aucun raisonnement ni esprit critique, leurs valeurs sont celles de tik tok et autres influenceurs…
    Le président Macron dans son allocution d’hier annonce qu’il veut du changement… c’est lui qui a supprimé les maths dès la première et positionné le bac en mars dans son 1 ère gouvernement! Une hérésie que j’ai remarqué en tant que parent d’élève. Certes il est revenu en arrière mais cela n’aurait jamais dû avoir lieu.
    Moi aussi j’ai mis mon fils dans le privé pour éviter les grèves et les absences , 0 absence en maternelle et primaire… pour la 1er et terminale pendant la COVID le lycée a été ouvert aux élèves jusqu’à l’obligation de fermer les classes par le gouvernement. Résultat de cette génération Covid? Pas de bac de français, pas de passage des épreuves scientifiques de spécialité mais passage de philosophie et du grand oral . Difficile de poursuivre une prépa après cela !
    Résultat en 1ere année sur 120 élèves 41 ne sont pas passés en 2eme année au lieu de 8 habituellement et exceptionnellement 21 ont été autorisés à redoubler…
    Je suis inquiète lorsque je vois le niveau de français dans les CV et lettre de motivation… on espère toujours que cela ne tombera pas plus bas mais on se rend compte que le sol est bas.
    Pour cette nouvelle année je souhaite que votre association poursuive son combat
    Cordialement

  • Jean Claude ARMAING

    Bonjour et BRAVO Mme AUDUGÉ , si je peux me permettre, pensez a faire état et de rappeler dans vos interventions reconnues de qualité; les agissements monstrueux a travers le fisc pour faire taire SOS Education .
    Nous vous soutenons aussi avec “Parents vigilants ”
    Bon courage tenez bon !
    Jean Claude A

  • GAGNANT

    Madame Auduzé,
    Encore une fois vous devez être félicitée. L’ayant fait plusieurs fois, j’ajoute honorée. Il me vient à l’esprit cette idée : Vous êtes avec SOS Education “les casques bleus d’une guerre contre les enfants.
    ( peut être utilisable dans votre communication ) Bien à vous chère madame. Christian Gagnant.

  • ALBERTINI

    En deux minutes, en effet, le plus important a été dit. L’Ecole de la République est laïque, tous les enfants y sont acceptés, quelles que soient les opinions politiques ou religieuses de leurs familles. Tout le monde y est respecté, mais le même respect est du, en retour. Les associations qui font du prosélytisme, quelles qu’elles soient, n’y ont pas leur place. Pas d’exception.

  • Chapon

    Je suis tout à fait d’accord avec vos propos, malheureusement je crains fort que vos vœux restent lettre morte car le président Macron n’en a rien à faire. Il tente quelques vaines déclarations pour inciter les Français à ne pas se tourner vers le front national, le reste l’indiffère. C’est tellement plus facile de gouverner un peuple qui ne pense pas, ne raisonne pas et qui gobe toutes les énormités que l’on fait circuler dans la presse et sur les ondes. J’aimerai pouvoir croire à un changement, mais après 40 ans dans l’éducation nationale, j’avoue ne plus être optimiste.