Les arguments #11 à #20 contre l'écriture « inclusive » !

SOS Éducation > Actualités > Actualités Mobilisations > Les arguments #11 à #20 contre l’écriture « inclusive » !
Posté par : SOS Éducation 6 août 2021 10 commentaires

Chère amie, Cher ami,

Un grand merci à tous ceux d’entre vous qui ont réagi à nos 10 premiers arguments contre l’écriture « inclusive » !

Vous avez été nombreux à :

  • Transférer notre e-mail à vos proches ;
  • Partager les arguments sur les réseaux sociaux ;
  • Commenter l’article sur notre site Internet ;
  • Nous proposer de nouveaux arguments par e-mail.

Comme promis, voici donc aujourd’hui les 10 arguments suivants !

À noter : si vous avez manqué les 10 premiers arguments, vous pouvez les retrouver en suivant ce lien.

Les arguments #11 à #20 contre l'écriture inclusive

N’hésitez pas à nous envoyer vous aussi vos arguments pour compléter la liste, et à transférer nos listes d’arguments à vos proches !

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

PS : Retrouvez notre pétition NON à l’écriture « inclusive ! » en suivant ce lien. Si vous ne l’avez pas encore signée, il n’est pas trop tard : chaque signature compte pour donner du poids à l’action !

PPS : C’est grâce aux dons de généreux donateurs que nous pouvons mener nos combats pour améliorer le système éducatif et protéger la langue française.

Pour conserver une parole parfaitement libre, l’Association ne touche aucune subvention publique. Votre soutien financier nous permet de continuer notre action indépendante pour l’Éducation.

Si vous le pouvez, MERCI de nous aider par un don, et ainsi rejoindre les donateurs de l’Association grâce auxquels nos actions sont possibles.

Toute contribution, même modeste, permet à SOS Éducation d’agir pour une meilleure École ! Pour faire un don, rendez-vous sur notre page de dons sécurisée.

Laisser un commentaire

*

code

10 commentaires

  • PHAM Janine

    Bonjour,
    Je suis tout à fait hostile à cette nouvelle écriture inclusive qui, en fait, exclut: en effet, au lieu de parler de la communauté humaine on dissocie hommes et femmes. Du reste l’accord de l’adjectif au masculin même si un terme féminin est concerné ne signifie pas que le masculin, l’homme, l’emporte mais que l’accord se fait sur la base d’un « neutre » dont on détache les femmes lorsqu’elles seules sont prises en compte. Cette écriture ne relève pas d’un désir d’égalité mais d’une revanche qui divise et est illisible, en particulier à l’oral !

  • Guy PONS

    Je suis très défavorable à l’écriture inclusive.

  • MERCIER MARQUÈS du LUC

    On vie en France. On parle FRANÇAIS, on respecte sa langue, bien que la vie change mais pas en bien. La richesse de parler, d’écrire et de connaître la littérature est une connaissance d’exception. Gardons notre patrimoine.

  • MEYER

    Tordre la langue par l’Ecriture « inclusive » a de nombreux effets pervers: la fin de la lecture fluide, des textes en vers, la disparition du théâtre classique, du Cinéma, de toute expression culturelle orale et l’impossibilité d’en créer de nouveaux, la création, par contre d’une nouvelle discrimination entre les générations et d’une coupure dans la connaissance et la culture pour les écoliers actuels comme pour les générations qui les ont précédés sur les banc de l’Ecole.
    Pire que la Révolution Culturelle Chinoise, qui a conservé son écriture extrêmement compliquée et sa culture millénaire. Celà n’a pas empêché la Chine de dépasser les nations les plus avancées et d’exceller dans la plupart des domaines.

  • Loïc MIGNON

    De nouveau, bravo pour cette deuxième salve, j’en note précieusement les éléments les plus convaincants.

  • chailloleau

    La langue française doit être respectée afin de la comprendre totalement.

  • PAULO DE CARVALHO

    Toute cette ridicule campagne pour l’écriture « inclusive » a son origine dans la croyance, que la linguistique n’a jamais validée, selon laquelle le « genre » grammatical serait fondé sur le sexe. Aucun linguiste sérieux n’a jamais osé le soutenir. Linguiste de profession, à la retraite, je suis prêt à communiquer à qui voudra le lire un texte développant cet argumentation.

  • Daniel ROBEQUAIN

    Mes claviers de portable et d’ordinateur ne me permettent pas d’écrire correctement en écriture inclusive .
    Exemple: engagé.e.s:
    Les points sont mal placés, au niveau du bas des lettres et non à mi hauteur !

  • perleaux

    l’écriture inclusive est une absurdité compliquant inutilement la langue française . nous avons la chance d’avoir une très belle langue évoluant d’elle même au fil des ans et des évènements. Ne lui imposant pas des modifications artificielles aussi inutiles qu’artificielles !

  • François Montmirel

    La maison d’édition Fantaisium que je dirige vient de créer le label « Sans écriture inclusive » qui sera apposé dorénavant sur tous les livres que nous publierons.
    N’hésitez pas à partager, il faut que les maisons d’édition prennent position comme nous venons de la faire.
    Personnellement je suis dégoûté que déjà certaines maisons d’éditions aient publié des livres en écriture inclusive. Beurk !
    Notre article sur ce label :
    http://www.fantaisium.com/2021/08/fantaisium-cree-le-label-sans-ecriture-inclusive.html