[Vidéo] Pourquoi l’écriture inclusive est absurde

SOS Éducation > Actualités > Actualités Mobilisations > [Vidéo] Pourquoi l’écriture inclusive est absurde
Posté par : SOS Éducation 15 avril 2021 3 commentaires

Chère amie, Cher ami,

Notre pétition prend de l’ampleur !

En fin de semaine dernière, nous avons adressé au ministre de l’Éducation nationale un courrier officiel accompagné, par voie électronique, des 1 300 pages des signataires de la pétition.

Dans ce courrier nous lui demandons de prendre clairement position contre l’écriture dite inclusive.

Impossible d’ignorer les 40 000 signataires qui refusent de voir l’apprentissage de la lecture et de l’écriture sacrifié par l’instrumentalisation de notre langue à des fins idéologiques.

La mobilisation continue de croître.
Et vous avez 40 000 fois raison !

L’écriture dite inclusive est une absurdité linguistique…
En voici l’explication par Claire Martinot

Claire Martinot, professeur de linguistique à Sorbonne Université et à l’INSPE de l’académie de Paris, également présidente de la CRL (Cellule de Recherche Linguistique).

Si vous ne parvenez pas à lancer la vidéo, veuillez autoriser tous les cookies via le bouton « Modifiez votre consentement » dans la page de politique de confidentialité en cliquant ici.

Vous pouvez aussi voir la vidéo directement sur Youtube en cliquant sur ce lien.

Comment agir ?

L’écriture dite inclusive ne devrait même pas faire l’objet de débat puisqu’elle n’a pas de fondement historique, pas de pertinence linguistique, pas de cohérence sociale.

Sa diffusion menace pourtant les enseignements scolaires de nos enfants.

La situation est d’autant plus préoccupante que beaucoup d’enfants ont de grandes difficultés à maîtriser la grammaire et l’orthographe.

Nous savons que la baisse du niveau général est un drame national.
Nous ne pouvons pas ignorer la baisse constante depuis 2000 des performances en lecture de nos élèves en classe de CM1, alors que la moyenne des autres pays de l’OCDE augmente.

Nos enfants sont, en lecture, parmi les derniers en compréhension de texte (Source : OCDE, Progress in International Reading Literacy – Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS)).

Pour convaincre le ministre de l’Éducation nationale qu’il est urgent d’agir avec fermeté et d’interdire enfin l’écriture dite inclusive et ses multiples graphies, nous devons poursuivre le combat.

Signez la pétition en cliquant ici :

Vous avez déjà signé la pétition ?

Transmettez le lien vers notre pétition,
et partagez-la sur vos réseaux sociaux !

Envoyez le lien direct vers la pétition à tous vos contacts :
https://soseducation.org/petitions-mobilisations-collectives/contre-ecriture-inclusive

Cliquez sur les images ci-dessous pour partager en 1 clic :

Je partage sur Facebook

Partagez sur Twitter   Partagez sur WhatsApp  Partagez sur Pinterest   Partagez sur LinkedIn

Un grand merci pour votre action.
Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

P.S. : SOS Éducation est totalement indépendante, elle ne touche aucune subvention. Pour soutenir nos actions et nous permettre de continuer le combat pour améliorer le système éducatif, si vous le pouvez, aidez-nous par un don. Merci pour votre confiance.

Soutenez la seule association indépendante
qui agit chaque jour pour améliorer l'École !

Laisser un commentaire

*

code

3 commentaires

  • Pierre ESCANDE

    Et j’ai signé des DEUX MAINS. Quelle absurdité cette écriture genrée…….et les homos ont-ils-elles leur forme d’écriture ???

  • Jean-Pierre Terdieu

    Quels sont les individus, leur appartenance, leurs raisons qui veulent modifier d’une façon imbécile notre langue ? Notre langue est vivante au conta=raire du Grec ancien et du Latin qui sont des langues mortes, toujours enseignées; nous sommes capables malgré des érosions, des remplacements , de nouvelles orthographes de lire le Français d’il y a plusieurs siècles, c’est formidable…des mots apparaissent, d’autres disparaissent, c’est ainsi que la langue évolue Si nous qui sommes âgés non pouvons l’écrire, pourquoi ceux d’ aujourd’hui ne le pourraient-ils pas ? Le genre existe c’est dans la nature. Plutôt que de nous compliquer l’existence avec le féminin ou le masculin (Je suis désolé mais je continuerai d’écrire Madame le Maire car pour mon oreille, Madame la Maire est malsonnant ! Ecoutez plutôt « la voix des ondes » et les multiples fautes de français, tout autant, que les mauvais accords employés par les « speakers » ou « présentateurs » sans compter les anglicismes, le broadcast au lieu de diffusion, etc….je pense qu’il y a des réformes utiles et , oh combien, plus urgentes, profondément nécessaires qui ne sont toujours pas effectuées ni en passe de l’être, dépensez donc votre matière grise et ce qu’il en reste à admettre qu’il existe un masculin et un féminin et que les hermaphrodismes n’existent que chez les hippocampes et les escargots que cela ne date pas d’hier et continuera d’exister jusqu’à la fin du monde, lors d’un conflit nucléaire ou équivalent, tout cela n’est pas sérieux

  • Marie GARDIN

    Bonjour,
    Puis-je me permettre quelques remarques :
    -J’ai 60 ans, les gens de ma génération distinguaient le pharmacien (docteur en pharmacie, qu’il soit homme ou femme), de la pharmacienne (femme du pharmacien).
    -L’écriture inclusive, avec ses points et lettres supplémentaires, complique et perturbe énormément.
    Avec mes remerciements et bien à vous.