Résultats du baromètre sur l’école : avis croisés IFOP / SOS Éducation !

SOS Éducation > Actualités > Actualités Mobilisations > Résultats du baromètre sur l’école : avis croisés IFOP / SOS Éducation !
Posté par : SOS Éducation 27 juillet 2021 Aucun commentaire

Chère amie, Cher ami,

Quel impact du Covid-19 sur l’école ?

Dans le cadre du grand baromètre SOS Éducation / IFOP, « Quand les parents notent l’école », nous avons recueilli les avis de :

  • 1 002 parents d’enfants scolarisés en primaire et en secondaire dans l’année, représentatifs de la population française ;
  • 536 parents d’enfants scolarisés en primaire et en secondaire dans l’année, parmi les sympathisants de SOS Éducation.

Tout d’abord, un grand merci à tous ceux d’entre vous qui avez pris le temps de répondre aux questions (nombreuses) qui étaient posées.

Il y a quelques jours, nous vous présentions les résultats du questionnaire administré auprès du panel représentatif de la population française, constitué par l’institut de sondage IFOP, sur le premier volet de notre enquête : les conséquences du Covid-19 sur l’école.

Aujourd’hui, nous mettons en avant votre opinion, celle des abonnés à notre newsletter.

Comme nous l’avions déjà constaté en 2019 lors de la première édition du baromètre, des divergences apparaissent entre les parents d’élèves du panel de l’IFOP et les parents d’élèves abonnés à la lettre d’information de SOS Éducation.

Certaines différences d’opinions sont peu marquées, notamment à propos du retard accumulé dans les apprentissages du fait des conséquences de la pandémie sur l’école.

Sur d’autres sujets, tels que le numérique en classe, votre position se distingue très nettement de celle des autres parents d’élèves.

Par ailleurs vous êtes beaucoup plus critiques sur la capacité du gouvernement à relever les grands défis de notre système éducatif (baisse du niveau, violences scolaires, mal-être des enseignants…).

Voyons cela dans le détail…

Retards accumulés dans les apprentissages

« Selon vous, à la rentrée prochaine, votre enfant aura-t-il un retard dans ses apprentissages du fait des perturbations causées par la pandémie de Covid-19 ? »

52 % des parents d’élèves affirment que leur enfant aura un retard dans ses apprentissages du fait des perturbations causées par la pandémie de COVID-19.

Vous êtes + 4 % à le penser…

Vous êtes 56 % à le penser parmi les parents d’élèves abonnés à la lettre d’information de SOS Éducation !

Inquiétude quant aux retards accumulés

« Êtes-vous inquiet ou pas inquiet de l’impact de ce retard sur le niveau d’instruction de votre enfant ? »

81 % des parents se disent inquiets quant aux retards sur les apprentissages de leurs enfants, parmi lesquels 22 % sont très inquiets.

Dans le panel de l’IFOP, les parents dont les enfants sont scolarisés en primaire sont les plus inquiets.

Vous êtes – 7 % à être inquiets.
Mais parmi les parents inquiets, vous êtes + 4 % à être très inquiets.

Vous êtes 74 %, donc un peu moins nombreux, parmi les parents d’élèves abonnés à la lettre d’information de SOS Éducation à exprimer votre inquiétude sur le retard accumulé dans les apprentissages par votre enfant.

Par contre, vous êtes une plus grande proportion, 26 %, à vous montrer « très inquiets ».

Autre différence, au sein des sympathisants de SOS Éducation, ce sont les parents d’enfants scolarisés au lycée (78 %) et au collège (71 %) qui expriment le plus d’inquiétude par rapport à ceux dont les enfants sont en primaire (69 %).

Sur le panel IFOP, les parents dont les enfants sont en primaire sont les plus inquiets, à 82 %, contre 78 % pour le lycée et 79 % pour le collège.

Le numérique dans les apprentissages : mauvaise note

La pandémie de Covid-19 a fait passer le numérique à l’école comme un incontournable des deux dernières années scolaires.

Mais cela n’est pas du goût des parents d’élèves sympathisants de SOS Éducation !

Dans notre baromètre nous demandions aux parents s’ils trouvent que le numérique en classe est une bonne chose, s’ils pensent que l’Éducation nationale est prête et les enseignants assez formés, et si la continuité pédagogique avait été assurée grâce au numérique.

Bilan…

Le numérique dans les apprentissages

« « L’utilisation du numérique en classe est une bonne chose » – Êtes-vous d’accord ou non avec cette affirmation ? »

Voilà un point de profonde divergence entre les parents d’élèves du panel de l’IFOP et les parents d’élèves abonnés à la lettre d’information de SOS Éducation !

Vous êtes majoritairement (55 %) CONTRE le numérique au service des apprentissages, alors que les autres parents d’élèves s’affichent à 76 % POUR ! Le numérique à l’école est indéniablement LE sujet clivant.

Au sein des abonnés de SOS Éducation, vous êtes seulement 45 % des parents d’élèves à être favorables au numérique dans les apprentissages (– 31 % par rapport aux parents d’élèves du panel IFOP).

L’Éducation nationale et le numérique

Sur ce point tous les parents d’élèves se rejoignent, puisqu’ils déplorent massivement l’impréparation de l’Éducation nationale et le retard pris par l’institution.

Ainsi 73 % des parents d’élèves considèrent que l’Éducation nationale a démontré pendant la crise Covid-19 qu’elle n’était pas prête pour l’utilisation du numérique à l’école.

+ 4 %

Vous êtes un peu plus nombreux, 77 %, à le penser au sein des abonnés de SOS Éducation.

76 % des parents d’élèves considèrent que les enseignants ne sont pas assez formés.

– 2 %

74 % le pensent du côté des sympathisants de SOS Éducation.

La majorité des parents d’élèves estiment que la continuité pédagogique n’a pas été assurée avec le numérique. Ce sont les enseignants qui ont fait la différence !

Position observée pour 68 % des parents d’élèves

– 6 %

et 62 % des parents abonnés à notre lettre d’information

La confiance envers le gouvernement s’effondre

« Avez-vous confiance dans la capacité du gouvernement et du ministère de l’Education Nationale à résoudre les problèmes comme… ?

  • La baisse du niveau des élèves
  • Le mal-être des enseignants
  • Les violences à l’école
  • Les inégalités des chances en fonction de l’origine sociale
  • Le retard des apprentissages dû à la pandémie de Covid-19 »

Les abonnés à la lettre d’information de SOS Éducation affichent une défiance record envers la capacité du gouvernement à relever les grands enjeux éducatifs.

La preuve, sur un des thèmes de la liste, votre défiance avoisine le taux de réussite au Bac 2021, c’est dire !

Les autres parents sont également très critiques, mais de manière un peu moins massive. Cependant, leur défiance s’est accrue depuis notre premier baromètre en 2019.

À noter, auprès de nos abonnés, la défiance des parents atteint son paroxysme quand il s’agit d’évaluer la capacité du gouvernement à agir pour remonter le niveau scolaire.

C’est le thème qui génère le plus de défiance, puisque vous êtes 95 % (!!!) à l’exprimer.

Pour les parents du panel IFOP, l’élément qui remporte le plus haut niveau de défiance concerne la capacité du gouvernement à enrayer les violences scolaires.

70 % des parents disent ne pas avoir confiance en nos dirigeants pour régler ce problème endémique !

De manière plus précise, s’agissant des 5 thèmes soumis aux parents d’élèves pour évaluer leur niveau de confiance, enfin plus exactement de défiance, voici les résultats détaillés :

Enrayer la baisse du niveau des élèves

69 % des parents d’élèves du panel IFOP n’ont pas confiance

+ 26 %

… Soit 95 % parmi nos abonnés

Réduire le mal-être des enseignants

68 % des parents d’élèves du panel IFOP n’ont pas confiance

+ 24 %…

… Soit 92 % parmi nos abonnés

Résorber les violences à l’école

70 % des parents d’élèves du panel IFOP n’ont pas confiance

+ 21 %…

… Soit 91 % parmi nos abonnés

Réduire les inégalités des chances en fonction de l’origine sociale

64 % des parents d’élèves du panel IFOP n’ont pas confiance

+ 19 %…

… Soit 85 % parmi nos abonnés

Rattraper le retard des apprentissages dû à la pandémie de Covid-19

65 % des parents d’élèves du panel IFOP n’ont pas confiance

+ 23 %

Quand vous êtes 88 % parmi nos abonnés

Cette défiance s’inscrit dans un sentiment plus général de résignation envers le gouvernement et l’Éducation nationale. Les parents ne croient pas ou plus en leur capacité à prendre à bras le corps les grands défis de l’école.

Évolution de la défiance des parents entre 2019 et 2021

« Avez-vous confiance dans la capacité du gouvernement et du ministère de l’Education Nationale à résoudre les problèmes comme… ? »

En 2019 déjà, lors de la première édition de notre baromètre, les parents d’élèves exprimaient une grande défiance vis-à-vis du gouvernement et du ministère de l’Éducation nationale pour résoudre les grands problèmes de l’école. Leur défiance a encore augmenté aujourd’hui.

Qu’avez-vous pensé de ces premiers résultats ? N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

À venir en septembre, les résultats de la seconde partie de notre grande enquête.

Ces données importantes sur les grands enjeux pour l’École de demain viendront nourrir les politiques éducatives des candidats à la prochaine élection présidentielle.

L’École doit se recentrer sur sa mission, enseigner à tous les élèves les connaissances fondamentales, l’histoire et la culture de notre pays en France et dans le monde, le goût d’apprendre et le sens de l’effort.

« Les écoles doivent rester l’asile inviolable où les querelles des hommes ne pénètrent pas. »
Jean Zay, dans la circulaire du 31 décembre 1936 sur l’absence d’agitation politique dans les établissements scolaires.

Ensemble nous y veillerons.

Priorité à l’Éducation !

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

PS : Ces données chiffrées sont essentielles dans le combat pour le système éducatif, pour convaincre les élus et mobiliser le grand public. SOS Éducation est la seule association à les produire.

Pour conserver une parole parfaitement libre, l’Association ne touche aucune subvention publique. Votre soutien financier nous permet de continuer notre action indépendante pour l’Éducation.

Si vous le pouvez, MERCI de nous aider par un don, et ainsi rejoindre les donateurs de l’Association grâce auxquels nos actions sont possibles.

Toute contribution, même modeste, permet à SOS Éducation d’agir pour une meilleure École ! Pour faire un don, rendez-vous sur notre page de dons sécurisée.

Laisser un commentaire

*

code