Éducation à la sexualité : SOS Éducation interpelle Pap Ndiaye !

SOS Éducation > Actualités > Actualités Publications > Éducation à la sexualité : SOS Éducation interpelle Pap Ndiaye !
Posté par : SOS Éducation - M 3 avril 2023 149 commentaires

Éducation à la sexualité : SOS Éducation interpelle Pap Ndiaye !

Découvrez notre lettre au ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse en cliquant sur l’aperçu ci-dessous :

Laisser un commentaire

149 commentaires

  • Afiavi

    @mamanlouves
    Pourquoi ne pas avoir mis en copie les chefs d’établissements qui, eux aussi, exécutent les ordres ?

  • VAN DEN REYSEN Patrice

    J’approuve en totalité l’initiative de SOS éducation, étant moi-même enseignant dans le secondaire (professeur d’E.P.S. au 11° échelon depuis 6 ans). Voici un lien vers mon blog, où je formule des critiques contre la théorie du genre, notamment :

    https://antipsyk.blogspot.com/2023/03/la-theorie-du-genre.html

    Bien cordialement à vous.

    • Ghislaine

      Je suis atterrée par le renversement de toutes les valeurs de nos sociétés ! Que veut on faire de nous ? À quoi ça sert ? À qui ?est-ce sous couvert d une évolution des consciences ? Mais bon sang quelle est le projet de cette ” évolution ” décadente ? Mais franchement à quoi auront servi les philophes et les sages si c est pour se vautrer dans l ignorance, l inculture de masse, la lobotomie mondiale….c est un massacre organisé ! Vraiment je n en veux pas pour mes enfants et mes petits enfants !

    • LEOPOLDIE

      Je suis choquée par ce que je viens de lire… j’imagine mon “bébé ” de 7ans fasse à tous ces mots, ces émotions verbales qu’ils auront bien le temps de découvrir avec la maturité de leur corps… il n’y a à mon sens, aucun intérêt, si ce n’est de choqué ou de créer un mal être chez l’enfant, d’aborder de tels sujets…
      Concentrez-vous à apporter à nos enfants l’éducation intellectuelle qu’ils doivent recevoir et laissez l’éducation de la chair à leurs parents…
      M. NDIAYE quelles sont vos intentions ? Il y aurait-il un côté sombre non dévoilé en votre personne?
      Vous me faites peur dans votre rôle de Ministre de l’éducation.

  • Geneviève Camus

    En tant qu’infirmière à la retraite ,mère de enfants et grand mère de 9 petits enfants ,je trouve ça inadmissible
    L’école dot prévenir éventuellement du harcèlement et dire tout le contraire de ce que cette infirmière a dit .
    moi je suis inquiète de voir cette dérive surtout quand je vois les paroles écrites par des copines et des copains de ma petite fille de 10 ans ,on sent déjà la perversion dans leurs écrits .J’ai même renoncé à recevoir une copine de ma petite fille que je ne trouve pas saine; L’école n’est pas le lieu pour dire ce genre de choses,là c’est la dérive complète ,C’est aux parents à prévenir les enfants

    • Avellaneda

      C’est hallucinant, incroyable, ils ne respectent rien, ils détruisent l’innocence, la candeur des enfants, dans quelle société vit – on ?? Alors qu’il y a tant à faire déjà pour relever le niveau scolaire qui s’effondre… et ensuite pour tous ces enfants si mal dans leur peau, harcelés, insecures, agressifs ou apeurés.
      Les parents doivent reprendre leur place et ne pas faire confiance à l’éducation nationale. Les intits sont exemplaires, ils font tout ce qu’ils peuvent pour tenir mais ils sont découragés, pas soutenus……

  • orfila

    je suis tout a fait d accord avec vous l éducation prend des proportions complètement stupide faire passer la sexualité avant la lecture l écriture et le développement intellectuelle une honte je suis une grand mère et je veux protéger mes petits enfants de cette dérive pornographique pour des enfants

  • Thierry Huet

    Incroyable ! Bravo pour ce courrier et toutes vos actions, ce ministre devrait démissionner alors qu’il va très certainement macroner comme notre président.

    • Ghislaine

      Je suis atterrée par le renversement de toutes les valeurs de nos sociétés ! Que veut on faire de nous ? À quoi ça sert ? À qui ?est-ce sous couvert d une évolution des consciences ? Mais bon sang quelle est le projet de cette ” évolution ” décadente ? Mais franchement à quoi auront servi les philophes et les sages si c est pour se vautrer dans l ignorance, l inculture de masse, la lobotomie mondiale….c est un massacre organisé ! Vraiment je n en veux pas pour mes enfants et mes petits enfants !

    • Fournier

      Tout ça dans le dos des parents
      Et cette infirmière pas très fut fut !
      Une idiote où une collabo ?
      Honteux de pourrir nous enfants .
      Les parents doivent questionner leurs enfants afin qu’ils puissent se confier .

  • Delanoue

    Ce n’est pas le rôle de l’éducation nationale

  • CHAROTE

    Inadmissible.
    Le pire est que cela se fait sans que les parents ne soient au courant la plupart du temps.
    Pas touche à nos enfants.
    Ne leur volez pas leur innocence

  • Totote

    Je vous soutiens à 100%

  • SSRC-SAS

    Le syndicat hospitalier Santé Solidaires (SSRC-SAS) tient à marquer toute son indignation devant de telles pratiques perverses. L’école est un lieu pour les enfants qui ne saurait devenir le berceau d’orientations déplacées allant qui plus est à l’encontre de toute morale ! Le lit de la pédophilie est de manière insidieuse ouvert et c’est très grave !
    Il est grand temps de mettre un terme à ces programmes dont nous avons bien du mal à en entrevoir des bienfaits réels pour les enfants, dits enfants qui ont déjà souffert de la mascarade Covid, ne l’oublions pas !
    Des dommages psychologiques irréversibles existent chez les enfants et toutes les orientations relatives à la sexualité sont purement irresponsables !
    L’école ce n’est pas un bordel !

  • Sarracini

    IMMONDE !!!!

  • ATEK

    La société de dépravés que vous nous proposez ne nous intéresse absolument pas. Vous n’avez aucun respect pour nos enfants et cela est inadmissible ! Que les parents fassent leur job et que l’EN reste à sa place! L’éducation sexuelle à l’école jusqu’à un certain point et surmènent pas en primaire! 4ème voir même 3ème presque ok. Lycée, c’est déjà mieux.

  • Neness

    Inouï ! Hallucinant !
    Merci et bravo à votre association SOS éducation pour votre action. De tout cœur avec vous !

  • Bruno Turcato

    J’ai appris durant ma carrière qu’une faute grave donnait lieu à un licenciement. Et nous sommes devant une faute extrêmement grave.
    J’attends donc le licenciement de cette infirmière, son supérieur hiérarchique et de l’autorité de tutelle.
    C’est le moins que l’on puisse faire pour réparer cette énormité.

  • gallou

    tout va bien au pays des pédolands …

  • soler

    j’ai vu ça hier soir sur C NEWS j’ai été horrifiée à tel point que ça m’a empêchée de dormir. vraiment, j’ai 78 ans et j’ai horriblement peur pour mes petits enfants.
    ajoutons à celà l’Espagne qui autorise la zoophilie, je pense qu’on touche le fond ou plutôt qu’on croit le toucher car on tombe encore plus bas. et l’amour dans tout ça ??????????????????? il a disparu au profit de ces choses immondes relevant de la fange dans laquelle on nous entraine malgré nous.

    • SOS Éducation

      Chère Madame, merci pour votre message. Nous tenons cependant à préciser que l’Espagne n’autorise en rien la zoophilie. Il s’agit d’une fausse rumeur qui a enflé à la suite d’une loi pour lutter contre la maltraitance animale proposée par la ministre des droits sociaux et secrétaire générale du parti de gauche Podemos. Le texte, mal formulé, sera revu et indiquera clairement que tous les actes sexuels avec des animaux seront pénalisés.

  • Laurent P

    Monsieur vous n’avez, comme votre chef, plus aucune légitimité à occuper vos fonctions !!! Ce que vous osez prétendre au sujet des enfants attouchés par des adultes est une abomination et c’est comme si vous donniez votre consentement à de tels actes odieux ! Ou alors la pédophilie serait donc autorisée dans ce pays de cinglés ? Oui, je signe, pour tous les enfants violés, battus, tués et torturés pour avoir été victimes d’ordures !

  • Roubaud

    Il est temps d’imposer la primauté des parents sur les choix d’éducation de leurs enfants..ces dérives pornographiques sont inadmissibles …parents et grands parents doivent s’unir pour lutter contre ces pseudo-éducations..tout comme la nouvelle mode des lgbt qui font la lecture aux tous petits en les influençant négativement..Instruire les enfants sur la sexualité est une démarche que seulement les parents doivent aborder..Révoltons nous contre ces dérives traumatisantes pour nos jeunes enfants…

  • Michaud Frédéric

    Effectivement l éducation nationale marche sur la tête

  • dominique

    la macronie est une DERIVE SATANIQUE, obsédée par le sexe, qui doit être dénoncée et combattue(en autre Brigitte macron qui propose de reconstruire la flèche de Notre Dame par un phallus dixit l’ancienne ministre de la culture…) tout ce que touche la macronie est sali, déconstruit, saccagé. Les députés de cet indigne conglomérat sont des félons sans conviction sincère uniquement préoccupés de leur aura et de leur pécule acquis honteusement sur le dos des français!! leur petit chef hait la FRANCE, MA FRANCE et la détruit inexorablement. Malédiction à ceux qui osent salir nos enfants

  • Thiam Abdoulaye

    C’est abject de vouloir dérouler l’agenda LGBT+,imposer une éducation sexuelle aux mineurs.Nous ne voulons pas ces valeurs qui sont contraires à nos croyances,nos rites anciennes arrêter de rebâtir Gomorrhèe et Sodome.

  • Deneufchâtel

    Je soutiens pleinement votre démarche.

  • Yves PETIT

    Continuez, c’est essentiel !

  • Adéla¨de

    cette éducation sexuelle appartient exclusivement aux parents : l’ éducation dite nationale n’ a pas à intervenir sur ce sujet . En Primaire, on doit enseigner le Français : lecture, orthographe, grammaire, rédaction, ponctuation, récitation , le calcul : les 4 opérations puis en CM2 la règle de 3, la géométrie classique (figures géométriques simples, périmètre, surface …, l’ histoire la géographie, les sciences naturelles … se reporter aux programmes corrects et enrichissants avec lesquels les enfants quittaient le primaire avec le niveau voulu pour accéder au secondaire !

  • Christiane SIVAULT

    Ce que vous faites pour défendre nos petits enfants contre l’agression dont il est sujet dans cette polémique est vraiment merveilleux, continuez à scruter toutes dérives et à les dénoncer. Ce ministre n’a plus sa place dans ce gouvernement !!

  • DUGELAY

    L’éducation à la sexualité dépend de la maturité des enfants.
    Personnellement, si à 10 ans j’avais eu cette éducation, j’en aurais été malade et obligée d’aller voir un pédopsychiatre car à cet âge-là, j’étais loin de me poser des questions sur la sexualité !
    Cette éducation crée des problèmes là où il n’y en a pas. On bafoue l’innocence des enfants. Mais où va-t-on ? Toutes nos valeurs partent a volo … Je vous soutiens à 100 pour 100.

  • Germain Christîne

    Je suis médecin généraliste(depuis 40 ans)
    Et je suis outrée de ce que je découvre de l’enseignement sexuel à l’école .
    On apprend des pratiques déviantes ou uniquement entre adultes consentants.
    On ne dit rien sur l’Anatomie .; sur l’acte sexuel, sur les préliminaires et de mette en garde les jeunes qui ne voient pas toujours le mal de certaine pratiques, de l’existence du viol , de les sécuriser ..

  • Solere Brigitte

    Bravo , battons nous pour protéger nos enfants de ces dérives idéologiques qui sont vraiment inacceptables . Cette éducation sexuelle devrait rester dans la sphère familiale à l’appréciation des parents !

  • Jocelyne

    Mr le Ministre, ce n’est pas glorieux comme enseignement . Là grand mère que je suis est désolée par le manque de culture générale enseigné, mais aussi ne pas faire travailler la mémoire des jeunes et la capacité de travail! . Ne pas oublier que les enfants d’aujourd’hui seront sur le marché du travail demain. Le sexe ils ont le temps ce n’est pas une priorité !

  • charpentier

    Il suffit juste d’arrêter et de demander au président la république que l’éducation nationale revienne à son objectif d’éducation scolaire.

  • Usureau

    L’éducation à la sexualité commence aussi en première année de maternelle dès 2 ans et demi.
    Il faut arrêter avec ces dérives, je suis entièrement d’accord avec vous. C’est inadmissible de s’occuper de la sexualité de nos enfants, laissez les en paix. On n’est pas à pédoland, on peut se poser des questions sur les mœurs de notre gouvernement. Ça me met très en colère.

  • THOMMERET Monique

    Je suis une grand mère de 5 petits enfants et suis horrifiée de tout ce qui se passe actuellement dans notre Société. On assiste véritablement à la déconstruction de la dignité humaine. Et on s’étonne de connaître des violences, des abus de toutes sortes ?. Quand nos dirigeants, vont-ils comprendre qu’ils sont responsables ET coupables de toutes ces misères ? Quand vont-ils prendre les mesures qui s’imposent pour faire taire tous ces lobbies LGBT, tous ces Organismes comme le planning familial qui prône des pratiques indignes ? Quand vont-ils censurer toutes les horreurs véhiculées par Tik Tok et compagnies ? Quand vont-ils être capables de parler de bonne et de belle tenue, dont ils ne peuvent pas eux-même être l’exemple ?. Quand vont-ils cesser d’être hypocrites : blâmant avec force Poutine envahisseur de l’Ukraine, et d’un autre côté donnant à ce même Poutine, toutes occasions de montrer du doigt la décadence de notre pays qu’ils sont incapables de maîtriser à défaut d’en préserver notre jeunesse ?. Je suis si triste pour l’avenir de nos jeunes.

  • REVALOR Marie-Chantal

    “L’enjeu de ces interventions doit se limiter à protéger les enfants des sévices et abus
    sexuels”. Cette phrase est primordiale, elle devrait être écrite en plus gros et en rouge ! L’intervention de ces personnes démontre à ces enfants que ceci est la normalité et donc tout abus sur eux sera considéré par ces enfants comme normal, ce qui est l’inverse du but recherché !!!
    J’étais Educatrice de Jeunes enfants et Directrice de crêche il y a 30 ans ! je suis catastrophée par tout ce qui touche actuellement l’éducation de la Petite Enfance, de la moyenne et même de la grande enfance !
    Il faudra finir dans la rue !!!
    A croire que tous ces gens, d’en Haut et d’en Bas, sont des détraqués et des accros au sexe et qu’ils préparent ces enfants de telle sorte qu’ils deviennent un jour des proies faciles pour leurs propres dérives personnelles et dans un avenir proche ….
    Quand au gender et compagnie, disons qu’une minorité veut devenir une majorité en “travaillant” au corps (et à l’esprit) dès l’enfance ces pauvres enfants influençables et innocents.
    Pour moi une grande partie de ces gens sont des pervers ou des malades, et ils veulent nous faire croire que nous sommes arriérés, coincés, homophobes etc, etc …..

  • Dominique JOYEUX

    On enseigne plus la pédagogie en France ?

  • Mme Gatto Monticone

    Dans les anciennes générations nous étions sous informés mais l’information actuelle dépasse l’entendement car elle donne une vison déshumanisée.
    Les sentiments n’entrent plus en jeu. Il y a une vision mécanique de la sexualité, cela fait penser à des jeux de sextoys mécanisés.
    La part du rêve est exclue et cela peut provoquer du rejet et du dégoût.
    Si j’avais des enfants je serai horrifiée : si c’est cela le progrès l’humanité est mal partie.

  • PAOLI

    C’ est absolument scandaleux et ordurier,,cette personne devrait être démise de ses fonctions .toutes ces dérives autour de la sexualité..deviennent perverses et dangereuses .

  • F. Puaux

    Merci à SOS Éducation d’exercer une vigilance constante et d’alerter sur des abus intolérables.
    Comment qualifier d’éducation sexuelle ce qui s’apparente à de la quasi-pornographie ?
    Il faut débarrasser l’éducation nationale de ces influences immondes. Vaste programme !

  • Rémy Guérin

    Je viens de prendre connaissance des faits et du courrier adressé au ministre.
    Qui va saisir le procureur de la République..
    Cordialement
    RG

  • Nathalie Hayter

    Les bras nous en tombent, le degré zéro semblait avoir été atteint…. Apparemment non. Il est effectivement grand temps de réagir, pour nos enfants, pour la société tout entière.

  • Anelyse

    Les questions des enfants laissent sans voix ! Cela prouve que certains d’entre eux ont accès à des scènes qu’ils ne devraient pas connaître. Mais les réponses de l’infirmière sont sidérantes, inappropriées, sans discernement. Aucune psychologie.

  • FERAL BERNARD

    INADMISSIBLE … FEMININ ET MASCULIN SONT SEULS A L’ORIGINE DE LA VIE !!!

  • RENARD MONIQUE

    C’EST PLUS IMPORTANT POUR LES ENFANTS , LIRE , ECRIRE CORRECTEMENT LE FRANCAIS , SURTOUT AVANT LES LANGUES ETRANGERES , IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE L’ON EST EN FRANCE , LES CALCULS , LES MATHEMATIQUES , L’HISTOIRE ET LA GEOGRAPHIE DE NOTRE PAYS , LES SCIENCES , LA BIOLOGIE , MALHEUREUSEMENT ACTUELLEMENT ILS RENTRENT AU COLLEGE AVEC DES NIVEAUX MEDIOCRES ET LEURS GAVER LE CERVEAU EN PLUS AVEC DES DERIVES SUR LA SEXUALITE , CELA VA ETRE DE PIRE EN PIRE , ET CE SERAIT PLUS UTILE DE LEURS FAIRE COMPRENDRE QUE HARCELER OU VIOLENTER UN AUTRE ELEVE C’EST DE LA PURE LACHETE , UN DELIT ET SURTOUT INTERDIT , LES ENFANTS ONT DES DROITS MAIS AUSSI DES DEVOIRS CIVIQUES A REPECTER .
    CE MINISTRE N’EST PAS A SA PLACE DANS L’EDUCATION .

  • Meininger

    Quelle dérive, qui prépare ces documents ?
    Alors qu’il y a tant à faire sur les maths et l’expression écrite !

  • giraud

    Un mauvais choix entraîne toujours des conséquences néfastes. Nous avons dépassé les limites du tolérable avec cette histoire.

  • Adrian Ionesco

    Ce genre d’individus vicieux frappent les enfants à l’âge où leur esprit critique n’est pas formé et en profitent pour le déformer. Il faudrait que la France se lève comme un seul homme contre ce genre d’abominations et les parents retirent leurs enfants des écoles qui permettent ce genre de dérives graves et qu’ils organisent des protestes publics et portent plainte. Honte à tous ceux qui les propagent et empoisonnent l’esprit des plus jeunes.

  • Adélaïde

    Merci Monsieur le Ministre ! ainsi nous savons que nos enfants n’ ont plus à être scolarisés dans les écoles de l’ Education de la Pornopédagogie Nationale .

  • Eric C

    Les syndicats de gauche sont les pourvoyeurs de cette déchéance !
    C’est contre ces malfaisants nauséabonds qui dispensent les mauvaises paroles de cet ersatz de ministre qu’il faut lutter !

  • Rémy

    Est-ce que tout ces horreurs servent à légitimer les perversions sexuelles de ceux, tout en haut, qui cautionnent le discours?

  • tourneur

    Quelle tristesse de voir un tel personnage à la tête d’une institution chargée d’enseigner nos enfants et non pas de vouloir les éduquer alors que ceci est et demeure le rôle des parents!

  • Perrodon

    Monsieur le Ministre, pourriez-vous commencer à exercer le métier pour lequel vous êtes payé ! C’est à dire apprendre aux enfants à lire, écrire et compter. A observer les résultats du moment, il y a matière à l’ouvrage ! le reste, c’est l’affaire des parents !
    Signé : Général Michel Perrodon

  • Saillard Marie-Françoise

    Le rôle de l’école est d’enseigner les bases en lecture , en mathématiques , en expression écrite et orale : pour faire des enfants des êtres libres !
    L’idéologie catastrophique qui se propage dans certaines écoles salit les enfants , leur nuit gravement , et ne les considère plus comme des êtres humains à part entière qui choisiront , lorsque le moment sera venu, leur propre route !
    Des enfants sont des êtres en devenir et ils ont droit au respect de leur intimité et de leur conscience personnelle . Ce que veulent faire certains enseignants est profondément indigne !
    Marie

  • Hélène GLOTIN

    Merci pour votre action. En tant que mère et grand-mère, et ayant été enfant moi-même, je trouve que l’Education Nationale (qui, auparavant, s’appelait Instruction Publique , ce qui me semblait plus approprié) ne devrait pas s’occuper d’éducation sexuelle (c’est éventuellement le rôle de la famille), mais plutôt s’occuper d’apporter de l’instruction aux enfants. Comme vous le dites, le niveau scolaire est chaque année un peu plus bas et c’est très inquiétant pour l’avenir! Arrêtons le nivellement par le bas!…et respectons l’individu dans son intégrité!

  • Dedieu

    Monsieur le ministre du désastre éducatif,
    Je suis absolument scandalisé par votre mépris pour une bonne éducation en France . Nous espérons tous que vous allez quitter ce ministère très rapidement et nous nous souviendrons de vous comme le fossoyeur de l’éducation nationale . Vous pouvez-vous recycler chez Playboy ou votre collègue Marlène Chiappa a déjà ses entrées réservées . Vous n’avez pas de discernement . Grave .

  • Henri ANDRE

    Tout commence par une tromperie : L’autorité de la scolarité de nos enfants ne doit pas être appelé “Éducation” nationale. L’éducation est de la responsabilité des parent. A l’école on fait de l’ENSEIGNEMENT. L’éducation est de la seule responsabilité des parents !
    Ensuite, bien sur il doit y avoir des enseignements de sciences qui peuvent aborder notamment l’anatomie, et se limiter à cela.
    Tout ce qui touche à la conscience et à la construction de la vie des enfants est du ressort des parents et l’école n’a pas à y intervenir.
    On peut noter que cette intrusion de la sexualité et du “transgenrisme” correspond à une volonté, venue du monde anglo-saxon que l’on veut à tout prix nous imposer. C’est de l’ingénierie sociale, soyons-en conscients. La visée est de détruite les relations sociales et les individus.

  • Cécile Gravrand

    Ce qui se passe dans l’école publique est absolument “délirant” et pathétique. Comment continuer à faire confiance aux enseignants qui, à mon avis n’ont aucune légitimité à parler de sexualité à des enfants, ceci revenant à la seule responsabilité des parents, dans l’intimité des foyers !!
    C’est une idéologie mortifère pour tous ces jeunes appelés ensuite à devenir adultes…et comment?

  • Watine

    L’école n’est pas là pour enseigner à nos enfants des pratiques sexuelles ( d’ordre privées de toutes façons ) mais pour enseigner par exemple le civisme,.
    A la place de ces cours totalement déplacés et de plus très toxiques pour le niveau de maturité des esprits enfantins l’école ferait mieux de leur faire pratiquer du sport ou des travaux manuels par exemple .Je suis scandalisée par de telles pratiques faire à notre insu .

  • Maisonneuve

    Bonjour, j’ai 60 ans et lorsque l’un de mes enfants était scolarisé au collège public j’ai été assez mécontente des brochures d’information notamment sur la sexualité qui leur avaient été distribuées sans l’avis des parents.Tous les enfants, n’évoluent pas au même rythme sur ces sujets et tous ne sont pas demandeurs d’autant de détails…Ils en parlent entre eux, les parents ont leur rôle aussi. J’ai trouvé les instances éducatives très intrusives sur ces sujets. Plus encore sur le sujet de la drogue, qu’il faut évidemment aborder intelligemment tant c’est grave mais à l’époque, le langage employé dans la brochure était ridicule et irrespectueux envers les parents, encourageant les enfants à ne pas se droguer bien sûr…”même s’ils ne supportent plus leurs parents” et c’était exprimé moins poliment, validant ainsi le principe même d’opposition aux parents. Cela se voulait moderne, employant les mêmes termes que ceux des jeunes. Cette brochure était consternante. Je l’ai gardée longtemps, sujet de mécontentement…Je vois que le sujet, quelque soit l’évolution des thèmes abordés, est toujours d’actualité.

  • christian PIALET

    C’est bien ce que vous faîtes à SOS Education contre ce qu’il se fait de pas bien au détriment des enfants et de l’éducation parentale. Du ministère de l’Education Nationale au ministère de l’Enseignement Supérieur, le naufrage d’une pensée déconstructive (qui se veut moderne dans sa débilité) et d’une action dont le courage des responsables n’est pas la marque est patent.

    Je suis retraité de l’Education Nationale.

  • Henri Callies

    J’ai signé et envoyé la lettre au Ministre en ajoutant que je lui demandais de porter plainte contre l’infirmière comme on l’a exigé de l’Église Catholique en cas de pédocriminalité.
    J’ai aussi ajouté que sa responsabilité personnelle pouvait être engagée au pénal.
    Il me semble qu’il faut en appeler au Défenseur des enfants, à la personne engagée contre les abus sexuel dans l’Administration, au Garde des Sceaux, aux Partis politiques.
    Il faut soutenir les parents de ces enfants et qu’ils portent plainte.
    Merci pour tout ce que vous faites.

  • Christian

    J’espère que la presse va s’emparer de ce fait plus que grave dans l’enceinte d’une école publique qui doit être un sanctuaire pour nos enfants. C’est de la propagande pour verser dans des dérives sexuelles ou d’identités et une invitation à la pédopornographie avec des adultes. Si une plainte est déposée ou une pétition lancée, merci de nous prévenir que nous puissions les soutenir. Courage aux parents de ces enfants qui ont vécu un viol psychologique !

  • Pierre

    Je pense que les membres actuels de l’EN n’ont plus de Culture Historique; ils ne savent pas que les disparitions des civilisations et cultures antiques ont été le fait des destructions par l’homme de leurs morales, de leurs savoirs, de leurs dignités humaines,… la décadence de l’empire Romain n’a-t-elle pas commencé par la décadence des moeurs des romains? Je m’aperçois que les garants de notre civilisation, enfin ceux qui devrait l’être, sont en train de détruire notre présent et donc notre futur….

    • PICHON ELIANE

      Le wokisme arrive au galop des Usa, leur idéologie est justement de faire table rase du passé et de repartir sur des “nouvelles bases” …

  • Gasnier

    Quand je vois le laxisme sur la production écrite, sur le manque de cours magistraux qui expliquent avec méthodes comment bien comprendre des règles, que ce soit en mathématique ou en grammaire, je trouve cela inadmissible que la priorité annoncée au plus haut de l’état soit d’hypersexualiser nos enfants !

    Entre l’accès à internet, les ravages de l’addiction à la pornographie, les dangers de la pédopornographie, là … au vue de ce qui c’est passé dans cette école, ce n’est ni plus ni moins qu’un VIOL PSYCHIQUE. C’est scandaleux ! nos enfants méritent d’être respectés, protégés et surtout considéré dignement !

    C’est quoi le projet sinon ? que les enfants se violent mutuellement dans les WC mixtes dès la sixième ?

    J’ai honte de ce pays !

  • Roland

    Je suis le papa de cinq enfants, dont trois sont majeurs et parents de mes six petits enfants.
    Pour ma part, j’ai opté pour une large diffusion, sur les réseaux sociaux, de la restitution faite par les enfants, des propos tels qu’ils les ont compris (Les six lignes reprises dans la lettre adressée à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Pap NDIAYE).
    Par ailleurs, je ne m’interdirai pas de répondre à d’éventuels détracteurs, en utilisant un langage des plus explicite, usité en matière de pornographie, puisque c’est bien de cela dont il s’agit, il ne manquait plus qu’une projection de photos pour illustrer ces pratiques et pourquoi pas avec des acteurs d’une dizaine d’années.

  • Dardalhon

    Heureusement que vous êtes là !
    Mais cela suffira-t-il ?
    Je suis pessimiste…

  • PERRET

    Monsieur le Ministre, de tels propos dans une école sont scandaleux ! Au lieu de parler sexe d’une manière ordurière à nos jeunes enfants qui ne sont pas armés pour ça, on ferait bien mieux de leur apprendre le respect, l’obéissance et la politesse ….
    Un grand père, outré !
    Joseph P.

  • Pélissié

    Je suis scandalisée de constater que nous avons un Ministre de l’éducation aussi dévoyé sans scrupule à croire qu’il a été nommé pour détruire toutes valeurs familiales

  • Jeandel

    Parfait !
    Tellement évident !

  • Ducatteau

    Tout est dit et bien dit. On voudrait déformer l’esprit de nos petits enfants, les angoisser et les dégouter des amours futurs qu’ils pourront vivre qu’on ne ferait pas mieux.
    Ce n’est plus l’Education Nationale à l’oeuvre mais la destruction nationale.

  • Dupré

    Stop à la tyrannie des minorités “bien-pensantes” et souvent radicales. L’école est faite pour apprendre les bases et doit rester un sanctuaire où les enfants sont protégés de toutes les dérives des adultes. Pap Ndiaye est mortifère pour l’éducation de nos enfants. S’il aime tant que cela le wokisme dans lequel il a baigné aux USA, qu’il y retourne et cesse de détruire nos enfants et notre belle langue française. Quand je pense à la manière dont il a craché sur la France et les français lors de sa visite aux USA en tant que ministre de l’éducation nationale, j’ai envie de vomir. Ses enfants ne sont d’ailleurs pas à l’école de la république mais dans le privé. Preuve, s’il en était besoin, qu’il a conscience de l’état de l’école et il est en train de l’achever. Un dernier mot, on devrait dire l’enseignement national et non l’éducation nationale. Ce n’est pas le rôle d’un professeur d’éduquer, il est là pour enseigner. Ce sont les parents qui éduquent et je n’ai pas donné mandat à l’état pour qu’il éduque mes enfants. Encore 4 ans à supporter cette bande d’incompétents prétentieux 🙁

  • Defaye

    Non, mais je rêve !!!! Et les profs exécutent ces bêtises ?

  • DE BAULNY

    hallucinant et inquiétant

  • Sayag

    La lettre est magnifique. mais l’Education Nationale suit un agenda, celui du Président de la République qui suit l’Union Européenne qui suit Davos, les USA où une telle “éducation” va très loin dans ce sens, déjà avec les dragg queens.
    Il n’y a plus qu’à donner des boules quies aux enfants pendant de telles séances édifiantes ou recommander aux enfants le mutisme et l’indifférence. Je doute que le ministre réponde de façon responsable.
    Le but de ce “jeu” éducatif étant de ravaler progressivement les enfants au rang d’animal splus ou moins civilisé ou sauvage, incapable de comprendre le sens d’un vaccin pour qu’à terme on puisse lui en innoculer autant que faire se peut pour l’anéantir . c’est la démocratie à l’occidentale

  • madredios

    Prochain étape : Inviter un pédocrâte à faire une conférence dans les classes de CM1 et CM2.
    On savait que les centre de l’ASE était un vivier pour les pédocriminels(elles).
    Maintenant, on prépare nos chers(ères) petits(etites) à devenir des proies pour la pédocratie.
    Des cours d’incestophilie et de zoolophilie se profilent à l’horizon des années 2030/2040.
    Ajoutons à celà, le Shit-GPT et nous voilà rendu à la Fin de Temps … civilisés.

  • Martha

    C’est une lettre destinée à réveiller toutes les consciences. En effet, cette éducation sexuelle dont on découvre un contenu totalement inapproprié et horrible, abusif et destiné à attaquer de jeunes enfants, car ce contenu risque de les déstabiliser quant à ce qui est permis ou non, qui ne pose aucune limite, qui est tellement flou que l’enfant ne peut qu’être totalement perdu et exposé à tous les dangers, tout cela constitue un viol pur et simple. D’ailleurs, vous le confirmez car vous dites que les enfants étaient en pleurs, qu’ils se bouchaient les oreilles, qu’ils ne voulaient plus revenir à l’école pour subir ce genre d’atteinte à leurs droits imprescriptibles. Parler trop tôt de ce genre de sujet ne peut que troubler aussi l’apprentissage des jeunes enfants. C’est donc un double crime contre l’enfance. Il faut déposer une plainte devant la ligue des droits de l’homme car les droits de l’homme sont aussi destinés aux enfants, qui sont des adultes en devenir, il faut également viser les textes de la déclaration des droits de l’enfant et les textes de loi du Code Pénal, avant qu’il soit trop tard.
    Les seules matières qui intéressent les enfants sont les langues et la langue française en premier lieu, les mathématiques, les sciences et Nature, l’Histoire, la géographie, la biologie… Ils en sortiront grandis. Tandis qu’ils sont rabaissés à l’état de vulgaires cobayes, qu’importe les effets délétères, et à long terme également, par ce genre d’éducation qui n’en est pas un mais que je considère comme une oeuvre de démolition.

  • Anne Favrel

    Je suis horrifiée, et extrêmement inquiète pour nos enfants.
    Je diffuse et vous soutiens à 100% dans cette action, et d’autres aussi.

  • Léa

    Encore bravo pour votre vigilance et votre action . Il est vrai que les parents sont désorientés face à ces abus scandaleux et ne savent vers qui se tourner.
    Dans quel monde veut-on faire vivre nos enfants et petits-enfants?
    Pourquoi cette entreprise de destruction massive de leur innocence?

    Le mieux est de pouvoir agir en amont quand c’est possible pour entraver ces tentatives perverses

  • Corinne

    Bonjour,
    Cette lettre est bien rédigée et remet bien à sa place principale le rôle des parents, supérieur à celui de l’éducation nationale.
    Par ailleurs, l’éducation nationale devrait changer de nom et s’appeller « Enseignement National « 
    Que la bienveillance et les forces positives soient avec vous

  • Anne Mogis

    Je vous soutiens à 100 %
    Totalement bouleversée et heurtée par de telles dérives.
    Nous devons protéger nos enfants et petits enfants de toutes ses dérives destructrices.

  • groux monique

    Quelle honte que tout cela ……..
    Où en sommes-nous arrivés ?
    La situation est extrêmement grave
    et nous nous devons de réagir.

  • ROBERT MARC

    Je tiens à intervenir en tant que médecin retraité pour dire combien je suis choqué par ce que je viens de lire. Tout d’abord, en matière d’éducation sexuelle des enfants, je demande que la principale règle enseignée à nos enfants fasse référence à la loi incontournable de la NATURE. Que ce soit dans le monde animal ou chez l’homme, la procréation obéit à la fécondation d’une femelle par un mâle. Quand on aborde l’identité de genre, cela regarde chaque individu, garçon ou fille, à partir du moment où il a acquis la maturité sexuelle pour décider de son choix. Cette liberté lui appartient et doit être respectée.
    Quant au plaisir lié au sexe, je soulignerai qu’il est avant tout le moteur de tout rapport sexuel, mais je me refuse à accorder à un enseignant et encore moins à une “infirmière” de l’éducation nationale le droit d’appendre à des enfants impubères quelles sont les pratiques pour jouir ou faire jouir.
    Plus qu’un abus de pouvoir, cela représente une violation de l’intimité de l’enfant.
    Tous ceux qui ouvrent la porte à ces agissements porteront la responsabilité de leurs actes, non seulement vis à vis des enfants, mais aussi de la société que nous formons;. C’est pourquoi je m’élève violemment contre ce que je considère comme un atteinte à l’innocence de l’enfance et à la nature de notre humanité

  • Maxime

    Bonjour
    On ne saurait mieux dire. La réponse du ministre se fait attendre.
    Cela fait des années que toutes les dérives dénoncées par votre association sont connues et cela continue. J’en ai vu des intervenants pas du tout à la hauteur en collège, je n’ai jamais manqué de le dire. Pas toujours pour rien.
    Tous ces gens qui prétendent apporter le progrès (?) dans l’Éducation ( quelle éducation!) Nationale sont pétris d’idéologies soit disant progressistes et ils disposent de l’autorité que leur confère une agrégation, un diplôme universitaire ou d’une grande école. Eux, ils savent.
    Quant aux professeurs, un grand nombre est inculte, crédule et naïf, ils obéissent et invoquent leur statut de fonctionnaire pour ne pas réagir. D’autant moins quand ils approuvent les directives, circulaires et autres missives d’en haut. Je passe sur la complicité lamentable des syndicats sauf exceptions.
    Poursuivez votre combat, il n’est pas vain. La vague de boue (bienveillante…) peut, au moins, être ralentie. Grâce aux lucides – j’allais dire éveillés mais Woke s’est incrusté- comme vous et quelques professeurs, tout de même.

  • Armel Joubert des Ouches

    Je dis bravo aux “mamans louves”, à leur combat courageux. Préserver la pureté, “l’innocence” et la fragilité des enfants (en dépit des technologies modernes) contre celles et ceux qui cherchent à les abimer très gravement est un combat de premier ordre. L’avenir du monde, ce sont les enfants. Ce combat fait donc honneur aux mamans qui se soucient d’abord de leurs enfants. Non ! l’enfant n’a jamais appartenu “à l’état”. Les enfants appartiennent d’abord à celles et à ceux qui les ont conçus. L’éducation est une affaire privée, une affaire de choix personnel. Il est bien hypocrite de prétendre “laisser le choix aux enfants de choisir eux-mêmes quand l’éducation leur assène “ses vérités” et “ses” principes” déstructurant, les seuls qui vaillent à ses yeux. Ces programmes pleins de perversités sont une honte dans laquelle l’éducation nationale semble se complaire. J’avais moi même réalisé un documentaire il y a plusieurs années “Sexe et pornographie dans les écoles” (https://www.youtube.com/watch?v=g5_ixbeCzOs&t=4s). Le nombre de scandales n’est plus à prouver. Vincent Peillon l’affirmait d’ailleurs lui même : “la révolution n’est pas terminée”. Celui qui s’intéresse à cette grave question peut deviner l’un des objectifs affichés de cette “révolution”. Il n’est qu’à lire l’abominable programme de l’OMS qui fait honte à ses auteurs. Je pense clairement que “l’école de Jules Ferry” enseignée avant guerre, serait horrifiée de constater les résultats actuels obtenus par cette école. Merci Christelle, merci Roxane et celles qui les accompagnent. Armel Joubert des Ouches

  • pitchou

    Je suis plus que scandalisé, je suis furieux de voir avec quelle aisance une infirmière peut se permettre un tel massacre de notre culture et de l’enfance.
    Pour ce qui est de faire le sexe dans les fesses, je suis prêt à montrer les bienfais de cette pratique à cette infirmière et voir sa réaction, pendant et après.
    Au nom d’un minorité L.G.B.T.tdQ, notre société dérive vers la déchéance la plus dévastatrice.
    La cancel culture ou culture woke que les USA ont dégueulé sur la France ne doit pas être prise à la légère. C’est une attaque frontale de démolition de notre culture, de nos traditions, de notre respect de la vie et de l’enfance.
    Ne laissons plus nos enfants à la merci de ces prédateurs. Réagissons fermement et violemment contre cette faune qui veut nous dicter ses pratiques monstrueuses
    Il faut savoir que des drack queens (orthographe approximative) peuvent entrer dans certains écoles pour parler avec nos bambins et leur présenter leurs funestes comportements de dépravés.
    Faudra-t-il en venir à la violence pour faire cesser ces méthodes que notre ministre sinistre de l’E.N. valide ? Restons extrêmement vigilants ……..

  • Lauret Françoise

    Bravo pour cette lettre et heureusement que vous êtes là !
    Ces propos scandaleux sont de la maltraitance ! Il y a maintenant danger à l’école après les tentatives d’y faire la promotion des vaccins et l’imposition inutile et révoltante du port du masque !
    Sommes gouvernés par le vice et la décadence !
    Je suis une institutrice retraitée depuis 10 ans et qui a vu tout au long de sa carrière le pédagogisme sévir et les mesures, devant soit disant combler la fracture sociale ne faire qu’empirer la situation en baissant le niveau !
    Aujourd’hui on s’attaque à ce qu’il y a de plus fragile et intime chez les enfants …. Le transhumanisme à l’œuvre !

  • MARESCA

    Dans quel but cette propagande à l’école, pour répondre à quel besoin? Comment s’étonner que les écoles hors contrat fassent florès?

  • olivier

    Plus de capitaine sur le bateau Education Nationale, de mieux en mieux…
    Alors qu’attendent les parents au lieu de se lamenter ! il s’agit de leur gosses, peut être !! Les animaux se battent férocement pour défendre leurs progénitures … Ainsi notre société se laisse détruire, par pleutrerie, laissant leurs enfants entre les mains de n’importe qui, dans ce qui devient, ”la Destruction Nationale”.
    Insidieusement nous nous habituons et nous soumettons. A quand le renversement de situation ! Une méga mobilisation des parents, familles, amis la presse et plus, dans l’école jusque au bureau du directeur en exigeant la présence de l’infirmière spécialiste en sucettes zizi pan-pan.

  • Coline Tanje

    Vous n’avez aucune compétence à assumer votre fonction . Vous êtes simplement avec facilité , l’instrument d’un pouvoir corrmpu , vous préparez un creuset d ‘enfants ,qui alimenterons la pédophilie etc ??? vous êtes complice de la dégradation de notre enseignement;
    laissez vivre à nos enfants ,leur vie d’enfants . Ils sont traumatosés , déstabilisés ,et déjà pervertis!
    Vous etes l’instrument d’un pouvoir perverti
    Démissionnez ; et devenez éboueur ; au moins vous serez utile!

  • Jess

    Merci à SOS education pour tout ce que vous faites pour SAUVER les enfants, cette societé est en PLEIN DELIRE !!!!!

  • Edith Texier

    Une infirmière ? Est ce un sujet médical ? Le professeur qui connait ses élèves me paraît plus capable de d’aborder ce sujet. Ou quelque personnes spécialement formée, un éducateur spécialisé, un chef d’établissement ou encore un psychologue.
    Le format des mots anonymes est inapproprié à cet âge.

  • Schoenholtzer Françoise

    Votre intervention est juste. Il est regrettable que l’éducation nationale n’enseigne plus mais endoctrine sans se soucier de l’âge des enfants. Les enseignants doivent enseigner et non éduquer, l’éducation est doit être réservé aux parents.

  • Djafer

    Stop au violence

  • BELLEY

    Bonjour,
    Comment peut-il être possible qu’une éducation nationale en soit arrivée là…!
    Comment des professeurs, des ministres divers ou des responsables d’un État, des assemblées diverses chargées de protéger et défendre la population dont ils sont les représentants , peuvent-ils avoir couvert cette situation …… ?
    Ou des enfants sont livrés à des risques réels potentiels…. !
    C’est complètement incohérent pour des personnes normales et responsables…. !
    Quel Pays,….. est devenu maintenant au monde,…..celui des droits…..maintenant tous les jours, sans devoirs ni responsable …..et ou les enfants deviennent de la marchandise possible aux mains d’un système pervers, qui agresse la société tous les jours …..
    TRISTE NOUVEAU MONDE et PROGRÈS DIT SOCIAL PAR CERTAINS DEPUIS DES ANNÉES…… !
    RETOUR DANS LES CAVERNES … !

  • STOERCKEL Claude

    Il est grave de dévoyer les vraies valeurs de la VIE de manière plus ou moins insidieuses ! Que disent les enseignants ?

  • moyat catherine

    je demande la demission du ministre de l education nationale et l interdiction pour cette infirmière de remettre les pieds dans une classe !!!
    Decdence decadence!!!! c est impensable!!!

  • Michèle Tiertant Caussé

    Bravo! Peut-on également apporter notre signature ?
    Mon fils est en CM1 et absolument pas ‘prêt’ à aborder la sexualité du tout et pourtant j’aborde le sujet avec lui. Ony va tout doucement en parlant du respect du corps et du consentement…
    Je me demande pour qu’elle raison la maîtresse n’était pas présente dans cette classe?
    Comme vous le dites, il y a bien d’autres domaines à privilégier dans les enseignements en classe!

  • laurence waltz

    Nous sommes en pleine décadence et depuis plusieurs années déjà.
    Notre société se dégrade à pas de géant. L’éducation, l’autorité, l’enseignement, la mentalité, la politesse, le respect, le goût de l’effort, la culture générale…. tout s’en va, à cause d’un Etat faible et d’un laxisme général. Ce que cette infirmière a fait est d’une stupidité ahurissante. Je me souviens que lorsque j’ai appris a 10 ans comment on faisait des enfants avec un vocabulaire plutôt imagé ” le petit oiseau rentre dans la petite souris”, j’ai eu un choc terrible de dégoût et j’ai dit a ma mère : ” Mais pas les princes et les princesses, ils ne font pas ça ?” Je suis restée bouleversée très longtemps, extrèmement choquée par cette réalité. Alors si j’avais dû écouter cette infirmière, et ses horreurs, je serai restée tétanisée et j’en aurai perdu la parole. Je suis contente de ne plus habiter la France depuis des années, c’est un pays qui chute et c’est triste.

  • Catusse Claudine

    Cette intervention d’une “infirmière” est tout bonnement honteuse. Il faut que les parents portent plainte et que cesse cette “histoire” d’éducation sexuelle à l’école. Ce n’est absolument pas son rôle. Une majorité d’enfants ne se pose pas de questions sur le sujet. L’aborder, c’est faire naître de la curiosité malsaine et encourager à des recherches perverses. Mais quelle époque!

  • Candalen Serge

    Tout simplement choquant Les questions auraient dû alerter l’infirmière pour préserver les enfants

  • EMILI

    Sans commentaire.…

  • Michalski Geneviève

    Mais où sont les enseignants ? les maitres et maitresses d’école? quelle est leur position face à ces dérives effrayantes ? pourquoi ne les entend -t-on pas? ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savent pas !!! alors pourquoi ce silence assourdissant ?! Si on en croit leurs dires, ils aiment leur métier, ils aiment nos enfants! ils ont un minimum de notions sur la psychologie de l’enfant ; Alors pourquoi ne se lèvent-ils pas pour HURLER !! ???! Je ne comprends pas!

  • MARIE therese CHEVALIER

    tout à fait d’accord avec cette lettre adressée au ministre
    l’école doit instruire et apprendre les fondamentaux
    c’est aux parents à éduquer leurs enfants
    si ils ne le font pas l’école enseigne la morale des citoyens à vivre entre eux selon les valeurs de la République
    la sexualité est un domaine privé et l’entre pas dans cet enseignement
    oui à la biologie non au planning familial qui outre passe sa fonction
    je suis résolument contre cet envahissement de certaines idéologies dans l’école
    M.CHEVALIER

  • MARIE therese CHEVALIER

    tout à fait d’accord avec cette lettre adressée au ministre
    l’école doit instruire et apprendre les fondamentaux
    c’est aux parents à éduquer leurs enfants
    si ils ne le font pas ,l’école enseigne la morale des citoyens à vivre entre eux selon les valeurs de la République
    la sexualité est un domaine privé et l’entre pas dans cet enseignement
    oui à la biologie non au planning familial qui outre passe sa fonction
    je suis résolument contre cet envahissement de certaines idéologies dans l’école
    M.CHEVALIER

  • Krasnodebski

    Comment un directeur d’école a pu laisser entrer des dégénérés dans une classe de primaire, je pensais que le rôle de l’école publique était d’apprendre à lire et écrire à nos enfants mais visiblement tout ceci est secondaire ils auront zéro en calcul et orthographe mais 10/10 en pornographie mais monsieur le ministre allez vous enfin vous mettre au travail vous êtes au service des français, on vous paie pour travailler et non pour parader et trahir les français. Au boulot !

  • Claire-lise

    Je soutiens absolument et totalement l’ intervention de SOS Education, visant à dénoncer et à faire retirer toutes ces dérives malsaines et non appropriées imposées à des enfants quelque soit leur âge, de surcroît plus que mineurs, et de plus à l’insu des parents, une violation de droit, c’est un abus de pouvoir, de plus sans tenir de l’agression non effaçable de leur mémoire et leur coeur, c’est une abomination et une déchéance du mental avant l’heure, n’y en a-t-il pas assez déjà dans le monde des adultes pour l’inoculer à des êtres sans défense, et innocents.
    Merci à vous d’agir, de vous tenir debout pour faire entendre la voix de ceux qui ne peuvent se faire entendre, celle des enfants et dont on ne tient pas compte, à qui on veut voler leur mental pour le formater.
    Ce n’est plus l’école qui enseigne et respecte de vraies valeurs pour enrichir l’enfant et lui donner tous les outils pour se construire, mais plutôt un gouvernement permissif, qui s’octroie un domaine pour le dépouiller et l’assujettir des êtres si vulnérable, spongieux, et à la merci d’ adultes si peu soucieux d’êtres aussi précieux !
    Mais que devient la France, entre quelles mains sont l’avenir de nos enfants et de tous les enfants qui vont à l’école ….!!!??? au lieu de progresser vers le bien, c’est la descente vers le mal, car qu’y-a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres !
    Dès lors que nous savons quelque chose de destructeur, et abusif, nous sommes responsable de faire quelque chose.

  • Galmiche Fabienne

    WEF veut normaliser la pédophilie
    STOP.. À toutes ces dérives de pervers asexuels..
    Protéger les enfants…
    Se sont des traumatismes qui vont détruire leur âme innocente.. Et feront des adultes complètement perturbés, des pervers également.

  • JEUNE

    comment une infirmière peut toute seule effectuer une telle intervention sans autorisation du chef d’établissement d’une part et sur ce sujet sans autorisation parentale, cela parait primordial ! elle devrait être sévèrement réprimandée pour avoir pris une telle initiative (si toute seule bien sûr)

  • Anne-Marie Blosse

    Je soutiens cette lettre au Ministre de l’Education nationale.
    Je suis scandalisée de constater que vous réduisez l’instruction et l’éducation à une information sexuelle aux enfants du primaire.

  • Bianca

    on ne peut pas aussi mal agir sans avoir un projet en arrière plan ,mais quel est il ?
    déstructurer un peu plus notre société en endoctrinant de jeunes enfants ?
    Lire ,écrire ,compter devrait être la ligne de conduite de l’éducation nationale au vu de son échec total , si visible à l ‘entrée en sixième ,alors ,au lieu de faire intervenir des guignols déguisés en drag queen dans les écoles , atteler vous à une tache bien plus noble : élever le niveau de l’ enseignement

  • Marie-Annick COUDERC

    J’ai lu que les enfants de ce ministre étaient en fait scolarisés à l’école protestante de Paris !!!
    Quel paradoxe pour un homme pleinement acquis à l’idéologie wokiste & fervent partisan de la déconstruction de toutes nos valeurs judéo-chrétiennes mais étonnamment pas pour ses enfants !!!
    Oui, HONTE à lui !
    Le gratin pour les élites n’est-ce pas !
    Je doute que ce type de cours soit autorisé dans cet établissement !
    Merci à SOS Éducation de porter à la lumière de tels agissements pervers, iniques & si nuisibles aux psychismes de nos enfants & petits-enfants !!!
    Le combat en arrière plan est d’ordre spirituel.
    Mais la Vérité en Christ triomphe des ténèbres !
    Amen, Hallelu-Yah !

  • PICHON ELIANE

    Je suis horrifiée, comment de pareilles choses peuvent se produire dans nos écoles. Je transferts votre mail à d’autres familles

  • Pasceri

    Quel soulagement de savoir qu’une résistance opère contre cette dérive de l’éducation nationale!
    Belle association ! Bravo !

  • Lefort

    Je suis tout à fait d’accord ce sont des dérives graves des enfants de 9 ou 10 ans n’ont pas à avoir accès à des contenus aussi violents ! et cette propagande sur la transexualité est intolérable ! ce n’est plus de l’information c’est bien de la propagande

  • GDurand

    Cette semaine sur YouTube une vidéo comportant des images censées être officielles et conformes aux orientations de l’UE acceptées par la France montrait des femmes poser à de jeunes enfants des questions intimes qui, même sans être aussi crues que ce qui est rapporté ici, les mettaient visiblement très mal à l’aise. On dirait qu’elle a été retirée donc je me demandais si ce n’était pas un fake, tellement ça semblait “extravagant” pour rester poli.

  • Jimenez

    On veut pervertir nos enfants et faire a cepter la pédophilie… Nous sommes dirigés par des dégénérés.
    Parents RÉVOLTEZ VOUS devant les écoles et les académies.

  • danielle gimeno

    apprenez a nos enfants a bien s’exprimer en francais , a respecter les autres , a se comporter de facon responsable pour respecter les animaux et la nature ! initiez les a l’ecologie et de grace laissez leurs parents juger de leur education sexuelle ……….

  • Almaviva

    CNews dans son émission d’hier, 28 juin 2023, a révélé l’existence d’un site financé par nos impôts et s’adressant aux enfants de 11 à 18 ans dont le contenu m’a bouleversée. Il fait passer pour normales des déviances abominables. Il salit nos petits en leur donnant des ouvertures sur un monde qu’ils n’ont pas à connaitre à cet âge et retire aux parents l’éducation qu’ils doivent donner en priorité. Allez vous préparer une pétition pour alerter sur cette fausse éducation dans un monde qui commence à nous échapper.

  • BOURDEL ERIC

    UN VRAI SCANDALE !

  • Keignan Charlotte

    C’est intolérable et inadmissible !
    Laissons l’esprit de nos enfants tranquille à l’école ; ils n’ont ABSOLUMENT pas besoin de ce genre d’éducation au sein des écoles.
    Ce serait plutôt aux parents de leur apprendre.
    En plus, les enfants de primaire sont victimes de harcèlements, et leur parler d’un sujet comme celui-ci, (sur la sexualité), ne fait que aggraver la situation.
    Merci !

  • Stop pédophilie

    Ils préparent le terrain pour la pédophilie, c’est tout!

  • Gauguin

    C’est une honte pour enfants, nous sommes responsables de leur éducation, laissez-les rêver, laisser les grandir, laisser découvrir eux-mêmes et choisir
    depuis quand le gouvernement va nous imposer cela, ce ne sont pas leurs enfants, ce sont les nôtres
    Sauvons-les

  • Ronse

    Ce n est pas a l école de faire l éducation sexuelle en maternelle et primaire c est tuer l innocence et ouvrir la boite a pendore ces derniers temps ont a entendus deja des agressions sexuelle faites par des enfants sur d autres a l école cette éducation ne va qu empirer les choses le gouvernement ne dois pas céder devant les sectes et extrémes qui demandent cela les enfants doivent vivrent leurs enfances en paix et securité

  • Maguy

    Laissez les enfants rester des enfants s’il vous plaît.

  • Dument

    C’est dommage que certains parents ou la plupart ne réagissent pas il ne faut pas laisser faire je suis choquée de ce que je viens de lire alors que dire d’un enfant de 9 ans c’est un scandale !!’n

  • Martine MOLINERO

    Je n ai plus d enfants scolarisés mais une petite fille qui va naître très bientôt. Je suis déjà inquiète et déjà je pense à l’école privée. J ai 65 ans à notre époque aucune éducation sexuelle et je suis une adulte épanouie. Je vous soutiens . Cordialement.

  • Malika

    L’éducation sexuelle aux mineurs c’est une porte ouverte à la légalisation de la pédophilie et à l’émergence de problèmes psychologiques qui peuvent perdurer à l’âge adulte. C’est inadmissible car criminel.

  • Ducrot

    Protégeons nous enfants 🙏