Conséquences scolaires du Covid-19 : les parents inquiets

SOS Éducation > Actualités > Actualités Publications > Conséquences scolaires du Covid-19 : les parents inquiets
Posté par : SOS Éducation 13 juillet 2021 Aucun commentaire

L’impact du Covid-19 sur l’école

Des parents d’élèves inquiets du retard accumulé dans les apprentissages, et qui expriment une grande défiance dans la capacité du gouvernement à faire le nécessaire pour le rattraper

Chère amie, Cher ami,

Tous les 2 ans SOS Éducation publie un grand baromètre réalisé en partenariat avec l’IFOP, qui s’intitule « Quand les parents notent l’école ».

Notre baromètre mesure l’opinion de parents dont les enfants sont scolarisés en primaire et en secondaire dans l’année, à la fois sur la situation de notre système éducatif et sur les réformes à entreprendre.

À noter : nous vous présentons ici les résultats du sondage IFOP réalisé auprès du grand public, et nous ferons ensuite un comparatif avec la vision des sympathisants SOS, dont les résultats sont en cours de traitement.

Nous ne pouvions pas faire l’impasse, pour notre deuxième édition du baromètre, sur les conséquences du contexte inédit de cette crise sanitaire mondiale sur l’école.

C’est pourquoi les résultats de l’édition 2021 sont présentés en 2 parties :

  • La première partie, dont nous vous présentons aujourd’hui les résultats, est dédiée aux conséquences et aux impacts du Covid-19 sur la scolarité des enfants et sur le vécu des parents, après ces deux années extraordinaires ;
  • La seconde partie, qui sera publiée à la rentrée de septembre, mettra en évidence l’évolution de l’opinion des parents d’élèves entre 2019 et 2021 sur les grands enjeux éducatifs et sur les réformes qu’ils souhaitent voir mises en œuvre par le gouvernement. Ces résultats viendront nourrir les réflexions des candidats aux prochaines élections présidentielles.

Nous sommes heureux de vous transmettre la synthèse des résultats sur l’impact du Covid-19… N’hésitez pas à nous répondre pour nous faire part de vos remarques !

Des parents inquiets quant aux retards dans les apprentissages causés par la pandémie de Covid-19

Sans surprise, les parents sont très lucides sur les conséquences de la pandémie en termes de retard dans les apprentissages de leurs enfants.

Ce constat génère une inquiétude générale (81 %) qui s’avère plus présente chez les parents d’élèves du primaire, conscients des enjeux pour la suite de la scolarité de leurs enfants, d’avoir des acquis solides des savoirs fondamentaux à ces âges.

L’inquiétude des parents peut s’expliquer par l’absence de protocole formel mis en place par l’Éducation nationale pour évaluer les retards et établir un programme de remise à niveau sur les années suivantes.

Une défiance importante à l'égard du ministère

Les parents d’élèves sont massivement convaincus (65 %) que le ministère de l’Éducation nationale ne se donnera pas les moyens de rattraper les retards d’apprentissages dus à la pandémie.

Cette défiance s’inscrit dans un sentiment plus général de résignation envers le gouvernement et l’Éducation nationale dans leur capacité à prendre à bras le corps les grands défis de l’école.

Défiance qui augmente par rapport à 2019, avec une hausse de 9 points justement sur l’incapacité de nos dirigeants à relever le niveau scolaire.

La défiance relative à la capacité à résorber les violences à l’école atteint un nouveau palier, puisqu’elle s’exprime chez 70 % des parents d’élèves qui jugent nos gouvernants incapables de les enrayer (3 points de plus par rapport à 2019).

Une inquiétude plus marquée au collège et au lycée

Autre fait notoire, l’opinion exprimée par les parents des collégiens et des lycéens est plus sévère que celle des parents d’élèves du primaire.

La crise de la Covid-19 a renforcé cette ligne de rupture entre les parents.

L’impact et les conséquences de la pandémie sont jugés plus négatifs et plus forts sur le retard dans les apprentissages, la charge de travail et l’état d’esprit de leurs enfants.

Le choix du gouvernement de miser sur l’autonomie des jeunes dans le travail scolaire et de laisser les enseignants gérer le fonctionnement des cours à distance en jonglant avec obligations personnelles et professionnelles a généré un sentiment d’abandon.

L'impréparation de l'Éducation nationale face au numérique

Le numérique à l’école a également marqué ces deux années scolaires sous l’ère de la Covid-19.

On constate que les parents sont 76 % à avoir une vision positive du numérique au service des apprentissages. En même temps, les parents déplorent l’impréparation de l’Éducation nationale et le retard pris par l’institution.

Pour 3 parents sur 4, l’Éducation nationale n’est pas prête, et les enseignants ne sont pas formés.

Les couacs successifs, le constat que les enseignants utilisaient leur propre équipement, qu’ils allaient chercher eux-mêmes des plateformes en accès libre, qu’ils se formaient entre eux et en dehors de l’institution, se partageant des outils et des astuces…

Tout cela a montré aux parents que les réussites étaient davantage dues à l’engagement des enseignants et à leur conscience professionnelle qu’à l’efficacité de la politique du numérique de l’Éducation nationale.

Parents et enseignants sont souvent passés outre le mastodonte Éducation nationale pour faire fonctionner l’école à la maison et surmonter les multiples obstacles.

Le Cned n’est pas sorti grandi de cette épreuve de l’école à la maison.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats dans la synthèse de l’enquête en suivant ce lien.

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

P.S. : Ce baromètre nous permet de disposer de données chiffrées obtenues auprès d’un panel représentatif de la population française. Nous nous y référerons pour mener nos combats pour améliorer le système éducatif.

Comme vous le savez, pour conserver une parole parfaitement libre, SOS Éducation ne touche aucune subvention publique. Aussi nous avons besoin de votre soutien financier pour pouvoir continuer notre action indépendante pour l’Éducation.

Si vous le pouvez, MERCI de nous aider par un don, et ainsi rejoindre les donateurs de l’Association grâce auxquels cette étude est rendue possible.

Toute contribution, même modeste, permet à SOS Éducation d’agir pour une meilleure École ! Pour faire un don, rendez-vous sur notre page de dons sécurisée.

Laisser un commentaire

*

code