Transidentité des enfants : l’avis de l’Académie de médecine

SOS Éducation > Actualités > Actualités Mobilisations > L’avis de l’Académie de médecine sur la transidentité des enfants
Posté par : SOS Éducation 8 mars 2022 Aucun commentaire

Chère amie, Cher ami,

L’Académie nationale de médecine vient de prendre position sur le sujet de la transidentité des jeunes en publiant un communiqué intitulé :

« La médecine face à la transidentité de genre chez les enfants et les adolescents »

Son avis est sans appel : elle prône, comme SOS Éducation, la mesure et la vigilance. Elle demande qu’un accompagnement psychologique soit mis en place le plus longtemps possible pour les mineurs.

Vous pouvez accéder au communiqué de l’Académie de médecine en suivant ce lien. En voici 2 extraits très significatifs :

« L’Académie nationale de médecine recommande […] un accompagnement psychologique aussi long que possible des enfants et adolescents exprimant un désir de transition et de leurs parents »

« L’Académie nationale de médecine recommande […] la vigilance des parents face aux questions de leurs enfants sur la transidentité ou leur mal-être, en soulignant le caractère addictif de la consultation excessive des réseaux sociaux qui est, à la fois, néfaste au développement psychologique des jeunes et responsable d’une part très importante de la croissance du sentiment d’incongruence de genre. »

Cliquez sur l’aperçu pour lire le communiqué de l’Académie de médecine
 

SOS Éducation avait déjà alerté sur une recrudescence importante de demandes de transition de genre chez les jeunes, fortement influencée par l’usage des réseaux sociaux.

L’Académie de médecine confirme cette situation de fait et se positionne aujourd’hui avec fermeté sur la nécessité de protéger les enfants des influences idéologiques dont les réseaux sociaux se font le relais.

Vous le savez, en septembre 2021, le ministre de l’Éducation nationale a publié une circulaire prenant fait et cause pour l’idéologie d’affirmation du genre ressenti (accessible ici), qui a beaucoup fait réagir.

Il est incompréhensible que le ministre n’ait pas attendu la position de l’Académie nationale de médecine avant de publier sa circulaire.

L’influence des lobbies sur nos institutions est telle que l’endoctrinement idéologique est passé au-dessus de l’intérêt supérieur des enfants.

Pourtant nous disposions déjà d’informations sérieuses et de démonstrations scientifiques documentées par les pays précurseurs dans ces traitements, faisant tous machine arrière.

Au regard de ce fait nouveau que représente la position de l’Académie nationale de médecine sur la transidentité des enfants et des adolescents, SOS Éducation appelle une nouvelle fois solennellement le ministre Jean-Michel Blanquer à retirer sa circulaire dès aujourd’hui.

Il en va de l’intérêt supérieur de nos enfants.

SOS Éducation a relancé le ministre vendredi 4 février, par une lettre que vous pouvez retrouver ici.

L’avis de l’Académie nationale de médecine doit être transmis à tous les destinataires de la circulaire de Jean-Michel Blanquer, afin de garantir une information objective présentant tous les aspects du sujet.

Tous les établissements scolaires, et en premier lieu les équipes éducatives, doivent connaître les conséquences irréversibles et les dangers sur la santé physique et psychique de la transition rapide chez les enfants et les adolescents.

N’hésitez pas à transférer ce message autour de vous pour faire passer l’information !

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

P.S. : Vous pouvez agir vous aussi contre cette idéologie, en signant et diffusant le plus largement possible notre grande pétition NON à l’idéologie transgenre à l’école dès maintenant.

P.P.S. : Retrouvez nos 2 ressources incontournables sur les dangers d’une idéologie transaffirmative dans l’École :

  1. Une analyse approfondie sur la menace qui pèse sur les enfants.
    Aperçu note de synthèse

    Vous ne trouverez pas d’autre document aussi complet, qui rassemble autant de sources internationales, de témoignages de scientifiques, de points de vue des professionnels de santé et de personnes ayant transitionné, de publications qui dénoncent l’influence des lobbies…
  2. La vidéoconférence “Pourquoi la circulaire transgenre de Jean-Michel Blanquer représente un danger”
    Aperçu vidéo conférence circulaire Blanquer

    Avec Anne-Laure Boch, neurochirurgien des hôpitaux de Paris, docteur en philosophie de la médecine, membre du collectif L’Observatoire de la petite sirène, et Aude Mirkovic, maître de conférence en droit privé, directrice juridique et porte-parole de Juristes pour l’Enfance.

Laisser un commentaire

*

code