[Vidéo] Droits des enfants - Zéro pointé pour la France !

SOS Éducation > Actualités > Actualités Entretiens et Tribunes > [Vidéo] Droits des enfants – Zéro pointé pour la France !
Posté par : SOS Éducation 22 décembre 2022 13 commentaires

Chère amie, Cher ami,

En novembre dernier, l’UNICEF publiait un état des lieux des droits des enfants en France, et transmettait ses recommandations.

Le rapport est édifiant.

Le pays des Droits de l’Homme s’assoit sur les Droits de l’Enfant !

Voici par exemple quelques données sur l’état psychologique :

  • Un tiers des enfants de 6 à 18 ans déclarent souffrir de troubles psychologiques
  • 1 jeune sur 4 déclare se sentir souvent déprimé ou désintéressé
  • Les passages aux urgences pour geste suicidaire ont augmenté de 52 % chez les 11-14 ans et de 35 % chez les enfants âgés de 11 à 17 ans, par rapport à la période pré-pandémique

(Retrouvez aussi ci-dessous d’autres chiffres préoccupants)

Tous les chiffres de ce rapport sont vertigineux.

Pourtant, les recommandations formulées par l’UNICEF nous laissent clairement sur notre faim.

Elles s’inscrivent en déclinaison des politiques publiques en cours, sans interroger la pertinence de les poursuivre, malgré le désastre observé.

Toutes les recommandations concourent à plus de moyens matériels, institutionnels et financiers, sans oublier la sacro-sainte nécessité franco-française de toujours plus de concertations et de comités Théodule !

La source des problèmes n’est pas posée, et les réformes structurelles à engager ne sont pas évoquées.

Comme souvent avec ces méga structures internationales, les constats et les données chiffrées font froid dans le dos, mais les solutions manquent de courage et tombent à plat.

Heureusement, j’ai pu débattre de cette situation extrêmement préoccupante avec la psychologue Marie-Estelle Dupont, lors d’une table ronde organisée par Clémence Houdiakova dans sa matinale sur Radio Courtoisie.

Nous avons abordé des questions centrales comme :

  • la maltraitance institutionnelle,
  • la place des enfants dans la société,
  • le rôle des adultes individuellement et collectivement,
  • les décisions contraires aux droits de l’enfant prises pendant la crise sanitaire,
  • la santé mentale fortement détériorée de nos enfants et de la jeunesse…

Notre débat a été constructif, sans polémique, centré sur l’intérêt supérieur des enfants.

Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, cette vidéo a été censurée par YouTube !

2 heures après sa publication, la vidéo de notre échange avec Marie-Estelle Dupont a été censurée.

Elle comptait déjà plus de 6 000 vues, et cette mise au placard pendant 10 jours a fortement limité sa diffusion. C’était sans aucun doute le but recherché.

Elle a été remise en ligne il y a seulement 8 jours !

Vous pouvez la visionner dès maintenant ci-dessous, pour voir cet échange passionnant avec Marie-Estelle Dupont.

Comme toujours, après avoir regardé l’émission, n’hésitez pas à nous faire part de vos retours en publiant un commentaire au bas de cet article !

Si vous ne parvenez pas à lancer la vidéo, cliquez ici puis sur "Autoriser tous les cookies".

Vous pouvez aussi voir la vidéo directement sur Youtube en cliquant sur ce lien.

Voici davantage de chiffres issus du rapport UNICEF, tous plus alarmants les uns que les autres :

Droit des enfants et inégalités sociales

  • En France, l’influence du milieu social sur les performances scolaires est parmi les plus élevées des pays de l’OCDE : 20 % en France, contre 13 % en moyenne (PISA 2018)
  • 63 % des élèves issus de milieux sociaux défavorisés fréquentent 10 % des collèges, et à l’inverse 10 % des collèges accueillent moins de 15 % d’élèves issus de milieux défavorisés
  • Environ 1 enfant ou jeune sur 10 indique être « souvent » ou « de temps en temps » concerné par le harcèlement

Maltraitance et violences sexuelles

  • 1 enfant est tué tous les 5 jours par l’un de ses parents
  • 160 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année
  • 9 auteurs présumés sur 10 sont des membres de la famille proche de l’enfant
  • 1 enfant sur 10 serait victime de négligence ou de violences psychologiques
  • Le nombre de signalements et celui des enfants confiés s’accroissent, notamment depuis le confinement
  • Les appels au 119 ont ainsi augmenté de 56 % entre mars et mai 2020

L’aide sociale à l’enfance (ASE) : peut mieux faire !

  • Entre 8 et 10 milliards d’euros par an sont consacrés à l’ASE
  • Au 31 décembre 2020, 308 000 mineurs étaient concernés par une intervention au titre de la protection de l’enfance
  • 36 % des jeunes placés dans leur enfance déclarent un mauvais état de santé, et des cas de violence institutionnelle ont été avérés
  • 1 personne sur 4 sans domicile et née en France est un ancien enfant pris en charge par l’ASE

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

P.S. : Retrouvez le rapport UNICEF dont il est question en suivant ce lien : Droit des enfants en France – Aperçu des avancées et des défis – 2022

P.P.S. : Nous poursuivons notre travail de fond pour produire des analyses de qualité sur les sujets éducatifs, et nous sommes régulièrement invités dans les médias pour partager les résultats de nos travaux.

Nous portons votre voix sur les sujets clés, car vous faites partie des citoyens engagés qui se battent à nos côtés pour sauver l’École et protéger les enfants de politiques éducatives contraires à leur intérêt supérieur ou à leur santé.

SOS Éducation n’a jamais touché un centime d’euro de fonds publics, ce qui nous permet de garder une parole totalement libre. C’est évident, cela énerve.

Nos actions dérangent, et nous sommes déterminés : nous allons continuer à agir chaque jour pour protéger les enfants, et sauver l’École.

Si vous souhaitez nous aider à poursuivre cette mission, dans l’intérêt supérieur des enfants et de la société… Rejoignez les donateurs de l’Association !

Laisser un commentaire

13 commentaires

  • TASSART

    Votre vidéo you tube est désactivée.

  • Maudslay Fannie

    même avec l’acceptation des cookies , la vidéo est désactivée… 🙁

  • Maudslay Fannie

    ça marche !!!! 😀

  • Lauret Françoise

    Bravo à vous toutes et merci de traiter ces sujets capitaux, d’ informer et d’alerter si intelligemment . Pour moi, il faudrait presque lancer une « croisade » pour sauver les enfants de tous les vices et dérives de notre société ! Il y a déjà pas mal de temps que je me demande où sont les adultes pour protéger les enfants harcelés au sein des établissements ? En d’autres temps les problèmes auraient été vite réglés. J’ai abordé le sujet de la pornographie, et des dérives sexuelles qui en découlent au sein des établissements, j’ai été effarée par le fatalisme et la légèreté des cadres mêmes de ces établissements … ! On ne peut rien faire, la loi ne nous donne pas les moyens …
    Une grand-mère, institutrice retraitée de l’ EN depuis 2013, fidèle auditrice de Radio Courtoisie et qui soutient bien-sûr SOS Education

  • Anne

    Merci.
    J’ai travaillé à la Ddass pendant près de 30 ans (foyers d’enfants) en tant que psychologue et je constate que rien ne change.
    Terrible constat.
    Bien à vous
    Anne Charlet Debray

  • ANNE. CHARLET. DEBRAY

    Cette table ronde est vraiment très instructive .Merci +++ à ces deux professionnels.
    Ayant exercé le métier de psychologue clinicienne pendant 40 ans (cabinet et ASE) je suis passionnée par ces sujets .
    Bravo pour tout ce que vous faites .

  • Brun Jean Pierre

    Bravo pour vos actions qui nous apportent réconfort et encouragements.
    Nous sommes confrontés à une école qui ne remplit plus son rôle éducatif et soumet nos enfants à des dérives extrêmement dangereuses. SOS éducation est un phare dans le brouillard. Merci

  • S. C.

    Impossibilité de voir votre vidéo car il est indiqué que votre vidéo Youtube est désactivée ». Comment faire pour la voir, s.v.p. ?