Quand les parents notent l’École...

Baromètre

Quand les parents notent l’École…

Résultats du baromètre SOS Éducation – Ifop auprès des parents d’élèves du primaire et du secondaire

LE POINT DE VUE DE SOPHIE AUDUGÉ, DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE SOS ÉDUCATION

Qu’avez-vous souhaité mettre en valeur avec cette étude ?

Avec ce nouveau baromètre annuel SOS Éducation – Ifop, l’objectif est de donner la parole aux parents d’élèves, confrontés au quotidien à l’école de leurs enfants.

C’est la première fois qu’une enquête d’une telle ampleur est menée par une structure indépendante auprès de plus de 1 000 parents d’élèves scolarisés en primaire et en secondaire. Nous voulions également entendre le point de vue des parents qui travaillent dans l’enseignement, trop souvent oubliés !

Quand il s’agit d’École, autant fournir des chiffres d’opinion qui émanent de ceux qui sont les premiers concernés.

Quels principaux enseignements retenez-vous de cette enquête ?

Voici les principaux résultats à retenir :

  • Une profonde défiance : plus de 60% des parents d’élèves n’ont pas confiance en la capacité du gouvernement et du ministère de l’Education nationale à résoudre les grands fléaux de notre système éducatif et en premier lieu le mal être des enseignants, la violence à l’École, la lutte contre les inégalités et l’amélioration du niveau scolaire des élèves.
  • Une demande pour plus de transparence : concernant la violence scolaire ils sont 91% à demander la garantie de transparence sur les actes de violence commis dans chaque établissement et 90 % souhaitent que soient rétablis les indicateurs de mesure et de suivi dans la durée.
  • Une attente forte de transparence également sur les résultats des établissements : 69% des parents d’élèves demandent que le Ministère de l’Education nationale communique séparément les résultats des établissements publics et privés. 71% des parents d’enfants scolarisés dans un établissement public expriment cette demande.
  • Un constat massif de la dégradation généralisée et accélérée du système éducatif : 86% des parents considèrent que le respect de l’autorité des enseignants s’est détérioré. Ils sont 69% à considérer que la qualité de l’enseignement baisse, en hausse de 26% depuis 2000.
  • Une volonté que l’Institution donne plus d’autonomie au niveau des établissements : 92% parents d’élèves pensent que l’équipe pédagogique doit pouvoir procéder au redoublement d’un élève qui n’a pas le niveau et 85 % demandent de renforcer l’autonomie des chefs d’établissement.
  • Une meilleure protection juridique des enseignants : 84% des parents d’élèves souhaitent que les enseignants bénéficient de la même protection que les agents dépositaires de l’autorité publique.

Les parents d’élèves s’accordent-ils avec SOS Éducation sur le constat à établir quant à l’état du système éducatif français et les solutions à y apporter ?

Ce baromètre montre également que les parents d’élèves s’accommodent de la situation de scolarisation de leurs enfants mais sont très critiques sur la situation de l’École et sur notre système éducatif. A noter que le niveau de satisfaction est supérieur dans les établissements privés et que 32% des parents d’élèves scolarisés dans un établissement public considèrent que leur enfant aurait plus de chance de réussir dans un établissement privé.

En conclusion les parents d’élèves sont très majoritairement favorables à des réformes pour enrayer les fléaux actuels que sont le mal être des enseignants, la violence scolaire, la baisse généralisée du niveau scolaire des élèves et l’accroissement des inégalités. C’est sur ces thématiques que SOS Éducation entend concentrer ses efforts et ses actions, en portant la parole des parents d’élèves et des professeurs dont les revendications sont légitimes.

LE POINT DE VUE DE FRANÇOIS KRAUS, DIRECTEUR D’ÉTUDES AU POLE « ACTUALITÉS & POLITIQUE » DE L’IFOP

Notre étude Ifop pour SOS Éducation montre que les parents d’élèves adoptent une position ambivalente vis-à-vis de l’École, selon qu’ils considèrent « l’institution » dans son ensemble ou le rapport personnel qu’ils ont à l’éducation de leurs enfants.

Globalement, les jugements sont sévères à l’égard de l’Éducation nationale, minés notamment par un sentiment de dégradation générale du système éducatif. Pour résoudre cela, les parents manquent de confiance en Jean-Michel Blanquer, qu’ils exhortent malgré tout à agir face à ce sombre tableau.

Concernant l’établissement de leurs propres enfants, les parents d’élèves font preuve d’une relative bienveillance quant aux conditions d’accueil et de scolarisation. Pourtant, dans la comparaison « public-privé », le doute s’installe parmi les parents ayant scolarisé leur enfant dans le public sur la capacité de ce type d’établissement à fournir toutes leurs chances de réussite aux enfants.

RESSOURCES :

Vous pouvez découvrir la synthèse des résultats du baromètre ici :

Accéder à la synthèse du baromètre

Si vous souhaitez consulter le rapport d’étude complet, cliquez simplement ici : Accéder au rapport d’étude complet

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de