Avancée décisive pour INTERDIRE l’écriture inclusive !

SOS Éducation > Actualités > Actualités Mobilisations > Avancée décisive pour INTERDIRE l’écriture inclusive !
Posté par : SOS Éducation 5 mai 2021 Aucun commentaire

Chère amie, Cher ami,

Notre mobilisation contre l’écriture inclusive porte ses fruits !

En quelques semaines, plus de 52 000 citoyens ont signé la pétition de SOS Éducation demandant au ministre d’agir de manière FERME et URGENTE pour INTERDIRE l’écriture « inclusive » dans toutes les écoles de France.

Retour sur une mobilisation
menée tambour battant :

  • Février-mars
    Nous avons étudié la situation, puis épluché les chiffres et les textes de loi pour constituer notre dossier d’analyse.
  • Mi-mars
    Nous avons lancé la mobilisation par e-mail et sur les réseaux sociaux.
  • Le 9 avril
    Nous avons envoyé un courrier au ministre accompagné des 28 000 premières signatures (= 1 300 pages, en format numérique).
  • Courant avril
    Nous avons organisé des entretiens avec des experts, informé députés, sénateurs et médias.
  • Le 4 mai
    Nous avons adressé une mise à jour de notre courrier du 9 avril, accompagné cette fois-ci des 52 000 signatures que compte désormais notre action (soit l’équivalent de 2 465 pages !).

Résultat ?

Le ministre Jean-Michel Blanquer est sorti du bois, dans un entretien avec le JDD du 1er mai, et il a été très clair :

la langue française « ne doit pas être triturée ou abîmée ».
« (…) mettre des points au milieu des mots est un barrage à la transmission de notre langue pour tous. »

Il a annoncé vouloir interdire l’usage de l’écriture inclusive dans nos écoles.
Un vrai soulagement !

Bravo à tous ceux qui ont participé à la mobilisation. En signant la pétition et en la diffusant à vos proches par e-mail et via les réseaux sociaux, vous avez permis cette avancée décisive !

Cette victoire est la vôtre.

Vous pouvez être fiers de faire partie de SOS Éducation, pour agir de manière indépendante et libre afin d’améliorer le système éducatif de notre pays.

Ce combat place votre association en première ligne : AUCUNE autre structure ne s’est élevée contre l’enseignement et la diffusion de l’écriture inclusive dans le système scolaire.

C’est une première victoire, nous devons rester attentifs et suivre l’application sur le terrain…

Mais c’est bien la mobilisation de l’équipe SOS Éducation et de tous les sympathisants qui a permis cette avancée décisive pour notre combat.

Nous allons poursuivre
notre démarche de « pédagogie »

Il faut que tout le monde comprenne les 5 raisons qui font de l’écriture dite « inclusive », un outil… d’exclusion ! Cette graphie est promue par des idéologues qui visent à détruire notre patrimoine et notre langue.

Nous continuons en ce moment même à nourrir les réflexions de nos élus par des notes approfondies, en particulier les sénateurs qui se réunissent ce jeudi 6 mai sur le thème de l’écriture inclusive.
Et bien sûr, nous soutiendrons toutes les propositions et les projets de Loi qui vont dans le sens de l’interdiction pure et simple de l’écriture inclusive.

Notre tâche n’est donc pas terminée.
Mais sachons un instant savourer cette réussite collective.

Vous le savez, SOS Éducation agit chaque jour pour défendre une École de qualité, fondement d’une société fraternelle et épanouie. Nos actions s’inscrivent toujours dans l’intérêt supérieur de l’enfant, loin des clivages partisans ou idéologiques.

Ce nouvel exemple de réussite vous démontre qu’en agissant ensemble et de manière coordonnée, nous pouvons défendre notre bien commun, si précieux, qu’est la langue française.

J’aime passionnément la langue française, je crois tout ce que la grammaire me dit, et je savoure les exceptions, les irrégularités de notre langue.

— Jules Renard

Merci pour votre participation à cette grande mobilisation couronnée de succès,
et merci pour votre soutien financier qui permet à chacune de nos actions d’exister !

Alors BRAVO !

Priorité à l’éducation !

signature sophie auduge

Sophie Audugé,
Déléguée Générale de SOS Éducation

Laisser un commentaire

*

code