Victoires

Pour SOS Éducation, la plus grande des victoires c’est la prise de conscience collective de la nécessité d’action pour un meilleur système éducatif dans notre pays.

Grâce à l’action de ses membres et des sympathisants, SOS Éducation est désormais un acteur écouté dans le monde de l’éducation.

Malgré l’inertie du système et l’acharnement des opposants, la mobilisation de l’association permet de remporter des victoires pour une école qui se doit d’être encore plus efficace. 

 2014

ABCD de l'égalité NON, B.A.-ba OUI !

Selon certaines informations, lors d’une récente réunion à Matignon, Benoît Hamon a confié à Manuel Valls qu’« il faut sacrifier l’ABCD de l’égalité ».
Depuis le mois de février, SOS Éducation a relayé les inquiétudes de ses membres sous la forme d’une grande pétition adressée au Président de la République, pour lui demander d’abroger ce dispositif idéologique expérimenté dans 600 classes de maternelles et élémentaires. Pendant des mois, nous n’avons pas relâché la pression sur le gouvernement et cela grâce à la forte mobilisation de nos membres.
Nous avons reçu près de 40 000 signatures à cette pétition, que nous avons déposée ce matin à l’Élysée, à l’heure où le doyen de l’inspection générale remettait au Ministre de l’Éducation nationale un rapport d’évaluation de cette expérimentation.

2013

PISA, NON à l'échec scolaire

Le 3 décembre 2013, les résultats de l’enquête internationale PISA, évaluant les compétences des élèves de 15 ans, étaient attendus dans un climat d’inquiétude en France. Nos élèves sont de plus en plus mauvais en lecture, en mathématiques et en science. SOS Éducation, soutenue par ses correspondants, a voulu alerter les députés en les invitant à porter le badge « PISA, NON à l’échec scolaire » à l’Assemblée nationale.

Contre la théorie du genre à l'âge de 6 ans

Les très puissants lobbies partisans de la théorie du genre ont tenté de faire inscrire, dans la loi de refondation de l’école, l’enseignement obligatoire de cette doctrine dès le cours préparatoire. Un amendement, présenté par Barbara Pompili, députée des Verts à l’Assemblée nationale, avait été déposé fin mai.

Combattre l'illettrisme

L’illettrisme touche 7% de Français. Ils ne maîtrisent pas la lecture, l’écriture et le calcul, alors même qu’ils ont été scolarisés en France. Pire encore, dans les écoles, ce phénomène touche 15% des élèves.

2012

La violence à l'école

SOS Éducation est présente sur plusieurs fronts : pour que la souffrance des professeurs soit reconnue et pour que la violence en tout genre ne soit plus présente dans les écoles.

Plan de sauvetage de l'école primaire

Lors des élections présidentielles, l’équipe de SOS Éducation a lancé un site internet dédié au plan de sauvetage de l’école primaire. L’objectif : permettre à chaque électeur de demander directement aux candidats à la présidentielle de proposer 4 actions dans leur programme politique.

Vaincre l’illettrisme, ça commence au CP

C’est le titre du colloque organisé par SOS Éducation le 8 février 2012. L’événement a été ouvert par Rachida Dati, députée européenne et maire du VII arrondissement de Paris. Rhona Johnston, professeur à l’université de Hull, connue dans le monde entier pour ses recherches sur les meilleures méthodes de lecture, est intervenue sur le thème : « Réussir avec tous les enfants : l’expérience écossaise ».

Une vraie réforme de l'Éducation

Le 10 janvier 2012, l’équipe de SOS Éducation est reçue à l’Élysée. La délégation remet les 162 000 signatures des personnes qui se sont mobilisées pour demander une vraie réforme de l’Éducation nationale.

L'efficacité de la dictée à l'école

Le Ministre de l’Éducation vient de comprendre que la dictée est nécessaire et l’a fait savoir à grand renfort de presse, ce lundi 16 avril à six jours du premier tour. La circulaire est éditée. Pourtant, l’étude qui montre la chute du niveau des élèves était sur son bureau à son arrivée au ministère, il y a quatre ans.

2011

Le respect des professeurs

Deux décrets contre la violence à l’école ont fait l’objet d’un soutien actif des membres et sympathisants de SOS Éducation : plus de 60 000 personnes se sont mobilisées.
Les élèves ne peuvent plus insulter impunément leurs professeurs. Grâce à ces décrets, la sanction est automatique.

Le partage des bonnes pratiques

SOS Éducation organise ses premiers ateliers du mercredi.
Des professeurs viennent échanger dans nos locaux sur leurs pratiques pédagogiques. La première pierre d’un réseau d’échanges entre professeurs est posée pour permettre à chacun de partager ce qu’il a le mieux réussi.

La souffrance des professeurs

SOS Éducation rassemble plus d’une centaine de témoignages dans un livre et les remet à l’un des conseillers de Luc Chatel.
On n’en est pas encore à de vraies mesures, mais la souffrance des professeurs face à des élèves de plus en plus violents n’est plus ignorée. » L’Observatoire de la souffrance des professeurs

2010

Pour en finir avec la violence à l'école

C’est une mobilisation parlementaire historique. 145 députés apportent leur soutien aux 8 mesures contre la violence à l’école de SOS Éducation.
Les membres de SOS Éducation ont pris leur téléphone et leur ordinateur pour joindre directement leur député. Ils leur ont demandé d’encourager le ministre à restaurer l’autorité et le prestige des professeurs. » Pour en finir avec la violence à l’école

2009

La semaine de 4 jours en primaire

Le ministre Xavier Darcos reçoit des milliers de pétitions des membres de SOS Éducation, pour lui demander de renoncer à la semaine de 4 jours à l’école primaire. Il déclare voir « beaucoup d’avantages » à ce que les écoles primaires renouent avec un rythme de 4 jours et demi par semaine. Il ouvre la possibilité que soit restaurée la demi-journée d’école supplémentaire le mercredi au lieu du samedi matin. Beaucoup d’écoles restent aux 4 jours par semaine, mais elles ont la possibilité de faire mieux.

2008

Un enseignement centré sur les fondamentaux

Les membres de SOS Éducation obtiennent de nouveaux programmes du primaire remettant à l’honneur l’instruction civique et morale, la grammaire, l’histoire chronologique, le calcul mental et la règle de trois.

La liberté d'expression sur les manuels scolaires

Tous les manuels dans le commerce ne se valent pas. SOS Éducation se mobilise pour permettre à chacun d’exercer un jugement critique sur ce qui est destiné aux élèves et gagne le procès contre Nathan et Bordas. Ces éditeurs avaient attaqué l’association en justice. Lors d’une campagne d’information sur les manuels scolaires, SOS Éducation attirait la vigilance des parents et des enseignants sur les “5 pires livres de classe”.

2006

Écarter la méthode globale de l'enseignement

Une circulaire interdit la méthode globale et ses dérivés. Cette victoire n’est pas définitive. Mais on peut au moins oser parler de méthode syllabique sans peur de représailles. Les enseignants qui utilisent des méthodes syllabiques ne peuvent plus être ni mal vus, ni mal notés par leur inspecteur.

L'enseignement de la revendication

SOS Éducation met un terme à une opération « d’enseignement de la revendication » organisée à Grasse. Des élèves, qui n’étaient qu’à l’école primaire, apprenaient à revendiquer et à préparer des manifestations.

2005

L'apprentissage dès 14 ans

Les membres de SOS Éducation obtiennent que le droit de commencer l’apprentissage d’un métier soit élargi aux enfants de 14 ans qui le souhaitent.

Des professeurs qui enseignent

Les membres de SOS Éducation obtiennent la suppression de 800 postes d’enseignants rémunérés par l’Éducation nationale, alors qu’ils ne dispensent aucun cours et sont détachés dans des associations satellites des syndicats d’enseignants.

La politisation de l'école

Deux recteurs sont sanctionnés pour avoir introduit des sujets politisés au bac des séries L et STT, portant atteinte aux principes de neutralité de l’École et de liberté d’opinion.