Single Blog Title

This is a single blog caption
The Huffington Post

Les violences contre les professeurs, ça suffit !

La violence endémique, la crise de l’autorité, les déchirures d’une nation qui ne s’aime plus font le quotidien des enseignants

Notre délégué général, Jean-Paul Mongin, s’exprime ouvertement dans cette tribune publiée par le Huffington post, vendredi 21 octobre 2016.

Extraits :

Aux parents d’élèves, et à la société tout entière, l’actualité de ces derniers jours a rappelé douloureusement la réalité de ce que les praticiens n’osent même plus nommer l’enseignement, préférant le terme à connotation guerrière de « terrain ». Le terrain scolaire, terrain de l’indifférence vis-à-vis des professeurs, du mépris de leur mission, et chaque jour davantage, de la violence à leur encontre. Un terrain où on les insulte, où on les frappe, où, peut-être bientôt, on les tuera.

Un sondage IFOP – SOS Éducation révélait l’an passé que 15% des enseignants ne se sentent pas en sécurité dans leur établissement. Cette proportion montait en Ile-de-France à 21%.

La question de savoir ce que l’on peut transmettre quand on ne se sent pas en sécurité pourrait se poser. Mais il est entendu que les faits de violence contre les enseignants et les membres des équipes pédagogiques ne peuvent relever que de l’incident (forcément isolé). « Fait divers » après « fait divers », dépêche AFP après dépêche AFP, communiqué après communiqué, la perpétuation de ce mensonge institutionnel permet aux pédagogistes appointés de continuer d’ergoter leurs mantras.

Lire la suite de l'article sur le Huffington post