Jean-Paul Mongin interviewé dans La Croix au sujet de l'école

La Croix
la Croix

À l’école, conjuguer les savoirs au présent

Jean Paul Mongin

Jean-Paul Mongin, délégué général de SOS Éducation, est interviewé par le journal La Croix du 28 août 2016 au sujet de l’état de l’école dans un article intitulé « À l’école, conjuguer les savoirs au présent ».

Extraits :

À l’orée de la rentrée scolaire, et alors que de nouveaux programmes vont entrer en vigueur, évoquer le contenu, la quantité et la qualité des programmes scolaires français suscite, pour une fois, un consensus, du moins parmi les acteurs du système éducatif.

Sur ce plan règne, en effet, un mécontentement assez général. Mais… pour des raisons différentes.

Il y a d’abord les militants. Les 60 000 parents, grands-parents et enseignants revendiqués par l’association SOS Éducation (1) sont très inquiets et le font savoir. Leur délégué général, Jean-Paul Mongin veut « tirer la sonnette d’alarme » et « mener un combat pour la transmission ». À ses yeux, « des savoirs et des compétences fondamentaux sont de moins en moins bien transmis : lire, écrire, compter, langues étrangères, histoire… »

Dans cette dernière matière, Jean-Paul Mongin s’inquiète pêle-mêle de la disparition de la chronologie, de la Restauration, du Second Empire, sans oublier les « biais idéologiques » : « La culpabilisation mémorielle empêche de traiter de la traite des esclaves interafricaine ou ottomane. » Plus fondamentalement, SOS Éducation estime simplement : « L’école n’est pas faite pour apprendre à vivre ensemble, ou pour initier à l’écologie, mais pour transmettre des savoirs. Elle est une institution nécessairement conservatrice. »

 

Lire l'article sur La Croix