Najat Démission

Pétitions
Najat démission

Najat Démission

Chère amie, cher ami,

Depuis deux semaines, les révélations fracassantes d’études montrent que l’École de notre pays dégringole d’étage en étage, dans tous les domaines fondamentaux, en orthographe comme en mathématiques.

Aujourd’hui, c’est l’enquête PISA qui montre qu’on a touché le fond.

Ce CHOC PISA doit nous faire réagir : il n’y a pas de pilote dans l’Éducation nationale ?

=> La ministre doit prendre ses responsabilités !

Cela fait plus de 15 ans que l’OCDE tire la sonnette d’alarme.

Tous les voyants étaient au rouge quand François Hollande a nommé Najat Vallaud-Belkacem.

Il faut reconnaître que sa communication est soignée…
… qu’elle a englouti des milliards dans le système éducatif…
… mais elle n’a RIEN fait pour relever le niveau.

Au contraire.

Au lieu de changer le système en profondeur, elle n’a fait que chanter les mantras des pédagogistes.

Sa triste réforme du collège ?

Une calamité idéologique qui empêche les élèves d’avoir des enseignements clairs et structurés.
La plupart des professeurs souhaitent sa suppression. En attendant, ils s’arrangent pour la contourner comme ils peuvent.

Il y a deux semaines, le 9 novembre, la DEPP (direction à l’évaluation, prospective et performance) révélait que le niveau en orthographe des élèves de CM2 en France continuait à régresser. Pour une même dictée, sur laquelle les élèves de 1987 faisaient 10.6 fautes en moyenne, ceux d’aujourd’hui en font en moyenne 17.8, soit une augmentation du nombre d’erreurs de près de 70 %.

Ce n’est pas une vue de l’esprit : ce sont les chiffres du ministère !

Comme si on ne savait toujours pas comment apprendre à lire et à écrire !

Mais de qui se moque-t-on ?

Aujourd’hui, comme hier, des maîtres d’école savent encore apprendre le français à TOUS leurs élèves. Et ils ne sont pas obligés de réinventer la roue tous les ans. Seulement, on les empêche de transmettre aux jeunes professeurs leur savoir-faire. On préfère entretenir les formateurs des ESPÉ pour apprendre à ne pas apprendre.

Et ce n’est pas tout : la semaine dernière, concernant le niveau en mathématiques, le comparatif international TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study) attribue à la France, à partir de tests réalisés sur des élèves de CM1 et de Terminale S la dernière position en Europe, et de très loin !

Le ministère n’a de cesse de souligner l’inflation des moyens alloués à l’éducation sous ce quinquennat. En tenant compte des sommes versées par l’État et les collectivités territoriales, le pays a en effet investi l’an dernier 147,8 milliards d’euros dans le fonctionnement du système éducatif. Soit près de 7% du PIB. Le premier budget de la nation, pour des résultats en chute libre !

Aujourd’hui, avec l’enquête internationale PISA qui montre qu’aucun progrès n’a été fait depuis 2012, nous avons une occasion unique de taper du poing sur la table :

  • En deux semaines, 3 rapports, de sources officielles différentes, concordent et révèlent le gouffre où s’enfoncent les élèves en orthographe, en mathématiques et en sciences.
  • Rien de concret n’a été fait durant ces cinq ans pour assurer aux élèves l’apprentissage des fondamentaux.

Nous exigeons de la ministre qu’elle prenne ses responsabilités en démissionnant aujourd’hui, et donnons un signe fort à tous les candidats aux présidentielles :

  • nous voulons un ministre qui ne gesticule pas pour rien devant les caméras !
  • nous voulons un ministre qui permet aux maîtres d’école expérimentés de transmettre leur savoir-faire, sans idéologie !
  • nous voulons un ministre qui accorde aux équipes pédagogiques leur liberté et qui les évalue sur leurs résultats pour faire progresser les élèves !
  • nous voulons un ministre qui donne aux établissements leur autonomie, rendant vraiment responsables les chefs d’établissement !

Toute l’équipe des permanents se mobilise pour contacter les parlementaires afin de leur faire connaître notre action.

Mobilisez-vous à mes côtés :

  1. Signez la pétition que nous avons préparée pour vous en cliquant ici : petitions.soseducation.org/najat-demission
  2. Partagez ce message sur les réseaux sociaux et transmettez cet email.

Plus nous serons nombreux, plus notre action aura du poids.

Merci infiniment,

Claire Polin

 

 

Claire Polin,
Présidente de SOS Éducation

 

PS. De très nombreux inspecteurs de l’Éducation nationale sont excédés par la situation, et sont prêts à tout pour enfin avoir à leur tête un ministre efficace, prêt à s’emparer des problèmes et à mettre en oeuvre une vision ; mais ils n’oseront pas bouger, s’ils ne se sentent pas portés par une immense vague de protestation. C’est vous qui avez le pouvoir de les mettre en mouvement : exigez la démission de Najat Vallaud-Belkacem, en signant et faisant signer cette pétition ! Cliquez ici : petitions.soseducation.org/najat-demission

 

Je signe la pétition »