Tous les candidats oublient l'école primaire !

Communiqué du 29 février 2012

Tous les candidats oublient l’école primaire !

À cinquante jours de l’élection présidentielle, SOS Éducation a lancé jeudi 1er mars une grande campagne de mobilisation sur Internet pour permettre à chaque électeur de rappeler à son ou à ses candidats que l’essentiel des efforts de notre République doit porter sur la réussite de ses élèves à l’école primaire.

« La priorité des priorités est de s’assurer que chaque enfant qui arrive au collège sache lire, écrire et compter correctement », souligne Olivia Millioz, porte-parole de SOS Éducation. « Les différentes propositions faites pour l’école ne sont que des rustines sur un système qui prend l’eau ! »

« Si vous n’êtes pas sûr que votre enfant apprenne à lire, à écrire et à compter grâce à l’école, comment pouvez-vous faire confiance à l’école ? Comment pouvez-vous respecter les professeurs et l’institution ? », rappelle la porte-parole de l’association.

Pour SOS Éducation, c’est le problème prioritaire.

« Plutôt que de faire toujours appel aux mêmes experts, les candidats devraient un peu plus écouter les professeurs sur le terrain qui connaissent les difficultés réelles de leurs élèves » rappelle SOS Éducation.

Selon un récent sondage,réalisé par l’IFOP pour SOS Éducation, 67 % des enseignants du secondaire sont favorables à l’utilisation de méthodes d’apprentissage de la lecture purement syllabiques.

Les professeurs quelle que soit leur appartenance politique ou syndicale sont prêts au changement : 89 % des enseignants du primaire sont prêts à apprendre de nouvelles méthodes si le ministère propose une formation appropriée.