Solution à la violence à l’école

Communiqué du 17 février 2010

Solution à la violence à l’école

Pour SOS Éducation, il faut avant tout restaurer l’autorité des professeurs.

Tous les portiques et caméras de surveillance ne suffiront pas à rétablir le calme dans les établissements scolaires.

Selon les analyses des experts de SOS Éducation, si les enfants ou jeunes adultes en arrivent aux mains ou aux couteaux au sein même de l’école, c’est parce qu’on a laissé s’installer l’indiscipline, la violence verbale, la violence physique, dans la plupart des établissements, qui ne peuvent que dégénérer sur des violences graves.

Pour remettre des limites dans les écoles, il faut restaurer l’autorité et le prestige des professeurs, qui n’ont aujourd’hui plus les moyens de se faire respecter, et de protéger les élèves de la violence des autres.

« La situation est si grave, l’autorité des professeurs a été à ce point sapée, qu’ils sont eux-mêmes victimes, de plus en plus souvent, de violences », explique Aldric Boulangé, porte-parole de SOS Éducation. « Tant que leur autorité n’aura pas été restaurée, il est illusoire d’espérer que les élèves retrouvent la sécurité ».

Dernier appel de SOS Éducation lancé à Luc Chatel : 28 septembre 2009, Monsieur le Ministre, d’autres solutions à la violence existent.

SOS Éducation regroupe des parents et des professeurs qui travaillent ensemble pour défendre l’école.