Illettrisme à l’école : comment s’en sortir

Communiqué du 3 février 2012

Illettrisme à l’école : comment s’en sortir

Sur un quinquennat, plus d’un million d’élèves arrivent au collège en ayant de réelles difficultés pour lire et pour écrire. Ce chiffre est choquant.

La maîtrise de la lecture et de l’écriture reste le premier défi pour notre école primaire.

Professeurs, parents, spécialistes français et anglo-saxons se réunissent le mercredi 8 février 2012 pour éclairer le débat sur :

« Vaincre l’illettrisme, ça commence au CP ».
  • Les professeurs viennent témoigner sur ce qu’ils vivent dans leur classe.
  • Les parents d’enfants soupçonnés de dyslexie ou autre, racontent le parcours du combattant de leurs enfants et d’eux-mêmes.
  • Des orthophonistes expliquent pourquoi elles ne veulent plus voir certains enfants dans leur cabinet.
  • Le chercheur mondialement connu, Rhona Johnston, et une enseignante-formatrice analysent comment en quelques années l’Angleterre est passée de 20 % à 0% d’illettrisme dans les écoles publiques des quartiers défavorisés.
L’illettrisme en chiffres
20 % des élèves ne possèdent pas les bases au CE1.
Source : Ministère de l’éducation
29 % des jeunes ne maîtrisent pas suffisamment la lecture et l’écriture selon les tests réalisés lors de la Journée Défense et Citoyenneté.
Source : Ministère de l’éducation

223 000 jeunes sont encore sortis du système scolaire entre juin et octobre 2011 sans diplôme.
Source : Luc Chatel

L’illettrisme dans les classes
Marc-Olivier Sephiha est professeur au collège en zone prévention violence.95 % de ses élèves ne maîtrisent pas les sons de base.

Le pourcentage est le même en sixième et en troisième.

Dans les copies :
«Il rentra doucement dans l’eau » devient « I rente doum »