L’Éducation nationale en chiffre

L’Éducation nationale est le plus gros poste de dépenses de l’État avec 98,7 milliards d’euros (hors enseignement supérieur). Dotée d’une masse salariale de plus d’1 million de personnes dont 840 000 enseignants soit 44% des agents publics il est certain que leur gestion est déterminante pour redresser les résultats des élèves comme le souligne très justement le rapport de la Cour des Comptes « Gérer les enseignants autrement » paru en 2013. Malgré des moyens colossaux la France ne se situe qu’au 18e rang de l’OCDE pour la performance de ses élèves et sans non plus répondre aux attentes des enseignants.

À la rentrée 2014, 12 747 800 d’élèves inscrits pour un total de 64 000 écoles et établissements du second degré, l’académie de Versailles scolarise à elle seule plus de 9% de la totalité des élèves. L’académie de Rennes quant à elle totalise près de 40% d’élèves scolarisés dans l’enseignement privé.

25% c’est le pourcentage d’enfants qui sortent du CM2 chaque année avec des acquis fragiles et insuffisants en lecture, mathématiques et écriture. Sur ces 25% s’ajoutent 15% d’enfants n’ayant pas les acquis de base dans ces matières. C’est donc un total de 40% d’enfants, soit environ 300 000 élèves qui sortent du CM2 avec de graves lacunes qui les empêcheront de suivre une scolarité normale au collège. 140 000 jeunes quittent le système scolaire chaque année sans aucune qualification. Le Ministère de l’Éducation nationale a prévu en 2015 de dédier 50 millions d’euros par an pour lutter contre le décrochage scolaire. Rapportés aux 55 000 écoles et établissements publics du second degré, cela représente moins de 1 000 euros par établissements soit une opération de communication de plus sans effet sur la réalité du terrain.

Avec 9 changements de ministre de l’Éducation depuis les années 2000 soit une moyenne d’1 an et demi en poste au ministère dont 3 changements depuis 2012, il est difficile de mener une politique cohérente et adaptée pour assurer la réussite de tous les élèves.

Effectifs comparés des systèmes scolaires