Andreï Makine

Écrivains

Andreï Makine

Andreï Makine né en Sibérie, a toujours écrit en français. Il fait partie de nos plus grands écrivains. Pour Le Testament français, roman publié en 1995, il reçoit le prix Goncourt, le prix Goncourt des lycéens et le prix Médicis. Andreï Makine est un amoureux de notre langue, un très grand observateur de la France et des Français.

« Cette langue [le français] s’imposait car elle avait été ciselée par d’immenses écrivains qui avaient sculpté leurs œuvres dans sa substance vivante tout en profilant, affinant, ennoblissant cette substance par leur génie. Pouchkine aimait cette langue de l’Europe non pas pour ses gracieusetés verbales mais pour l’énergie, l’audace et l’élégance avec lesquelles le français abordait l’univers des hommes. » Extrait de Cette France qu’on oublie d’aimer, 2006